Books

Inséparables d’Elie Darco

img_0811Titre : Inséparables
Auteur : Elie Darco
Editeur : Magnard Jeunesse / Collection :  M Les Romans

 

Résumé

Deux adolescents fusionnels tentent de rester unis dans un monde qui leur échappe. Un thriller haletant, teinté de science fiction.

Ballottés au gré des affectations successives de leurs parents militaires, Alec et sa soeur Beryl sont un peu livrés à eux-mêmes. Complices et inséparables, ils aiment repousser leurs limites et tenter des expériences dangereuses, quitte à enfreindre les règles de la société sécuritaire dans laquelle ils vivent. Et quand la famille échoue dans une petite ville perdue au milieu de la forêt, à des kilomètres des tripots clandestins, des salles d’arcade et de toute animation, l’ennui les gagne…

Un soir, ils subtilisent l’arme de leur père et vont s’amuser en cachette à tirer dans les bois. Des camarades de classe qu’ils n’attendaient pas les rejoignent. Leur séance s’achève par une détonation au loi, qui sème la panique.

La police se présente chez eux dès le lendemain, et leur apprend qu’une jeune fille a été trouvée morte, à côté de là où ils s’entraînaient au tir. Un profond malaise s’empare des habitants… Mais Alec et Beryl, sur le qui-vive, ont l’impression que les autorités ne disent pas tout. Ils démarrent alors leur propre enquête. Envers et contre tous, ils devront se montrer plus soudés que jamais pour résister dans ce monde où tout leur échappe.

Un thriller haletant, teinté de science-fiction, qui nous emmène aux confins d’un univers angoissant où les repères humains deviennent de plus en plus flous.

 

Avis 

« Le malheur, c’est paraît-il contagieux. Ça fait peur. »

Tout d’abord, je tiens à remercier la collection ado M Les Romans des éditions Magnard Jeunesse pour les concours qu’ils ont organisé et qui m’ont permis de gagner ce livre. J’ai donc eu la chance de découvrir et lire ce roman que je ne connaissais pas du tout. C’est donc avec curiosité que je me suis plongée dans ce roman. Je dois dire que j’ai passé un bon moment de lecture, je suis contente d’avoir découvert ce livre que j’ai bien apprécié. Dès les premiers chapitres, je me suis attachée aux personnages, à leurs vécus, à leur relation, à leur complicité. Cette histoire m’a beaucoup surprise et m’a amené vers un univers où je m’y attendais pas du tout.

Dès le départ, on suit deux jeunes frères et sœurs complices et inséparables Alec et Béryl. On découvre leur quotidien solitaire, livrés à eux même avec des parents militaires plus intéressés par les projets top secrets de l’armée pour laquelle ils travaillent que par leurs enfants. Alec et Béryl, très unis, débrouillardset qui ont toujours tout partagé, ont quasiment le champ libre pour expérimenter tout et n’importe quoi, toujours partant pour dépasser leurs limites quitte à les mettre en danger.
Rien ne les fait peur ou ne les arrête et ils ne comptent pas changer leurs habitudes malgré le déménagement imposé par leurs parents. Ils atterrissent dans une minuscule ville perdue en forêt, pluvieuse, où tout le monde se connaît et à l’atmosphère sinistre comme repliée sur elle-même.

Un soir, pour tromper le quotidien monotone cette ville, ils s’essaient au tir, avec l’arme de leur père, au milieu de la forêt. Le lendemain, la police vient les interroger sur une élève de leur lycée, retrouvée morte près de l’endroit où ces jeunes se trouvaient. De là, Alec et Beryl vont se heurter à des faits étranges et décident de mettre leur nez dans l’enquête, et essayer de résoudre cettesordide histoire de meurtre. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne sont pas au bout de leur surprise jusqu’à ce qu’ils soient séparés…

« Foncièrement différent, mais capable de finir ses phrases à sa place, de deviner ses états d’âme en un instant. Alec est la seule personne sur qui elle sait pouvoir totalement compter. »

Les deux héros sont super attachés l’un à l’autre, ils ont l’habitude de ne compter que sur eux-mêmes, de se serrer les coudes, de faire front commun et ils se soutiennent envers et contre tout. En même temps, en tant que frère et sœur, leur relation est ponctuée des chamailleries habituelles dans une fratrie, ce qui les rend totalement crédibles, naturels et attachants. Ils constituent vraiment le point fort de ce roman.
Chacun se retrouvera forcément dans l’un des personnages, Alec est plutôt calme et posé avec toutefois une grande affection pour les sports extrêmes, là où Beryl est impulsive, caractérielle et sûre de son charme avec un côté « badasse » prononcée. J’ai vraiment aimé les suivre dans leur vie quotidienne et les voir évoluer et murir tout au long de ma lecture.

Elie Darco a mis en place un univers futuriste et écologiste assez complexe qu’on ne soupçonne pas avec une ambiance lourde de huit clos qui se dégage de la petite ville de Morran. On se pose énormément de questions. Le mystère plane, la tension monte petit à petit et on se retrouve nous aussi manipulé. Dès les premières pages, difficile d’imaginer le chemin emprunté par l’auteure. Il se passe tellement de choses et l’enquête de meurtre va très vite se transformer et nous entraîner sur des pistes encore plus obscures et étrangesJ’ai été surprise, je ne m’attendais absolument pas à ce que l’intrigue prenne un si gros virage, ce qui était assez déroutante et un peu dérangeante. Mais je pense que c’est voulu, de l’auteure, pour accentuer encore plus l’atmosphère huit clos et étouffante du roman. On bascule ainsi dans un thriller psychologique teinté de science-fiction, qui nous déstabilise, entre la folie, la réalité, les machinations et les stratagèmes inconcevables, jusqu’à la fin qui même si elle n’est pas extraordinaire, fait quand même son petit effet !

« Il est fou, sans l’ombre d’un doute ! Mais il croit profondément en Béryl. Et il préfère cette folie, cette vie travestie que son cerveau malade lui offre, à la vacuité de son existence sans cette sœur dont il se sait, envers et contre tout, inséparable. »

J’ai découvert la plume d’Elie Darco qui est naturelle et assez addictive à certains moments. Le roman se lit vraiment bien et rapidement. Je dirais même qu’il y a largement de matière à écrire une suite, au moins une autre histoire dans cet univers. Pour moi, Inséparables fait presque office de “tome” introductif à une série et c’est presque dommage de se contenter de ce one-shot. J’aurais aimé que l’univers futuriste soit plus développer, notamment ce qui a amené à cette époque d’ultra dépendance technologique et sécuritaire. Malgré cela, je ne me suis pas ennuyée. Je ne savais pas très bien à quoi m’attendre, mais ce roman a été une agréable surprise.

Thriller teinté de science-fiction, Inséparables nous entraîne dans l’univers sinistre à huit clos et mystérieux,avec une intrigue bien construite qui nous entraine vers quelque chose qui nous prend par surprise. On a des héros super attachants, et une plume vive et dynamique que l’on découvre avec plaisir. Pour cela je remercie les éditions Magnard.

« Et ils sont inséparable. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s