Anthea, Livre 4 : Le Cycle Blanc de Tia Wolff

Titre : Anthea, Livre 4 : Le Cycle Blanc
Auteur : Tia Wolff
Editeur : Auto-édité

 

Vous devez absolument lire le premier et le deuxième tome avant de parcourir cet article. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon avis sur le Livre 1 : Les Mastels ici, sur le Livre 2 : Les Sorciers ici, et sur le livre 3 : Les Selhers ici.

 

RESUM

 

Le Cycle Blanc des Soeurs d’Anthea s’est achevé.

Cassandra et Max ont repoussé leurs limites et assimilé l’incompréhensible.

Ils ont vécu, affronté, aimé, souffert, grandi, perdu, gagné…

Entre la pression des Sorciers et le soutien des Selhers, ils doivent  à présent tout mettre en oeuvre pour créer un nouveau Cycle Blanc.

Mais sont-ils réellement prêts à tout ?

 

d298465b-89b0-44c8-be7b-ea9f2dd83494

 

Avi2

 

« On sera toujours Casey et Max. »

Aujourd’hui, je vous retrouve pour la fin de la saga Anthea. Tia Wolff a enfin conclu son histoire par Le Cycle Blanc. J’avais hâte de lire ce dernier tome et de connaitre le dénouement ! Mais en même temps, j’avais peur… Parce que c’est la fin de la saga, je n’avais pas envie de quitter cet univers et la petite bande de personnages que j’ai appris à connaitre et que j’aime bien. Malheureusement, toute à une fin et c’est maintenant celle de la folle aventure avec Cassandra et Max de conclure. Je remercie Tia Wolff pour cette lecture que j’ai beaucoup aimée, et pour sa saga fantastique !

Après s’être éloignés durant tout le deuxième tome, Max et Cassandra se retrouvent dans de malheureuses circonstances. Ils sont de nouveau réunis et prêts à accomplir la tâche que leurs ancêtres leur ont contraint de faire, former un Cycle Blanc. Mais pour cela, ils doivent réunir les derniers éléments et informations manquants afin de comprendre la procédure à accomplir durant la cérémonie. Pendant ce temps, les sorciers gagnent en puissance et deviennent de plus en plus dangereux. Ils sont bien décidés à mettre des bâtons dans les roues jusqu’au bout aux Mastels, afin que le Cycle Blanc ne soit pas reformé.

« Max comprit alors ce qui pouvait pousser quelqu’un à faire le plus gros des sacrifices : l’amour. »

Max et Casey sont des héros, fragiles et courageux à la fois, pleines de bonnes volontés et croyant en leurs actions malgré le fait qu’ils ne savent pas réellement où ils vont, ni les conséquences. Ils sont authentiques, se trompent, chutent, se relèvent, et réparent… Ils m’ont épaté par leurs maturités, ils ont bien évolué depuis le début de la saga. Ils forment un bon équilibre, ils sont complémentaires dans leurs caractères et ils ont une bonne influence l’un sur l’autre. Du coup, la dynamique de ce duo est très intéressante, agréable à lire et donne une autre allure à l’histoire. Ça fait du bien de les revoir ensemble, côte à côte, c’est comme retrouver la pièce manquante d’un puzzle. J’ai également eu plaisir à retrouver les autres personnages qui ont marqués les précédents tomes que ce soit les amis de Max et Casey que leurs ennemis. Leurs amis apportent une dimension plus légère et plus réaliste au récit.

« Quand une âme s’envole, elle laisse derrière elle des êtres blessés qui doivent trouver la force de continuer. »

Comme à chaque tome de nouveaux indices clés nous sont dévoilées et nous permettent de mieux appréhender l’univers vraiment complexe de Tia Wolff. Il est bien construit, et se développe au fur et à mesure de chaque livre, de manière très réfléchie. Cette fois plus que jamais, on ressent l’urgence, les enjeux et l’utilité de recréer le Cycle Blanc. Il est temps de le reformer afin d’arrêter les Sorciers et de protéger les Mastels, et leur entourage. J’ai trouvé qu’il y’avait un peu trop de mystères distillés tout au long de ce dernier tome, pour n’être révélé que vers le dénouement. C’était assez frustrant ! Du coup, j’ai eu l’impression que la fin était amenée trop rapidement. Après réflexion, je comprends que c’était afin de nous permettre de ne rien voir venir du final. D’ailleurs, les indices étaient là, pourtant l’aboutissement du Cycle Blanc m’a plus que surpris, je ne m’y attendais pas du tout. C’est ce qui fait la force de Tia Wolff, nous étonner à chaque fois avec des bons mais aussi des moins bonnes choses, mais qui nous rappelle le réalisme de la vie qui est faite ainsi.

Pour finir, Livre 4 : Le Cycle Blanc conclue très bien la saga fantastique Anthea, on a enfin les réponses à nos questions. Jusqu’au bout l’auteure met nos nerfs à rude épreuves ainsi que nos héros. L’univers et les personnages ont été en constante évolution depuis le Livre 1 : Les Mastels. J’ai découvert une très belle saga prenante, très addictive et authentique avec de très beaux messages. Je ne peux que vous le recommander !

« — Une famille, c’est de l’amour, des apprentissages, une vie partagée et tellement d’autres choses. J’ai mis longtemps à trouver ma place de père et j’ai parfois eu peur de la perdre mais aujourd’hui, je sais où je me situe et je n’ai pas peur de ce qui va arriver. »

 

Capture d’écran 2019-07-04 à 20.52.58

 

 

 

 

Une réflexion sur “Anthea, Livre 4 : Le Cycle Blanc de Tia Wolff

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s