American Royals de Katharine McGee

Titre : American Royals
Auteur : Katharine McGee
Editeur : Lumen

 

RESUM

 

Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.

 

1c10ac2e-e9db-429e-a3a5-9f8c22579697

Avi2

 

« — A partir de ce jour, poursuivit le souverain, deux êtres se côtoient en toi : Béatrice, la fille et Béatrice, l’héritière de la couronne. Quand ces deux identités, seront en désaccord, la Couronne devra l’emporter. Toujours. »

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon coup de cœur de la rentrée. J’avais vu passé American Royals sur les réseaux sociaux et j’étais impatiente que ce roman sorte en France. J’ai eu la chance de pouvoir l’avoir en avant-première grâce à eux et je les remercie sincèrement pour l’envoi et cette super lecture. Tout dans ce roman avait de quoi m’attirer : de la magnifique couverture au résumé. J’ai tout suite été intriguée par le thème de cette uchronie, et j’étais persuadée que j’allais aimer. Je ne me suis pas trompée, cette lecture a été incroyable, et j’ai tout adoré !

L’idée de départ m’a beaucoup plu : en acceptant de devenir roi au lieu de lancer des élections pour mettre en place une république, Georges Washington a instauré un système monarchique et sa famille règne sur les Etats-Unis depuis des siècles. L’histoire part de ce constat, pour nous fait suivre les coulisses de la vie quotidienne de la famille royale, les Washington, surtout des enfants héritiers Béatrice, les jumeaux Samantha et Jefferson, sans oublier de leur entourage. A travers leurs points de vues, on va côtoyer plus précisément quatre jeunes femmes fortes et attachantes.

« — Règne avec grâce. Ecoute leurs inquiétudes avec respect et bienveillance, même lorsqu’ils refusent de te rendre la pareille. Car, après tout, tu seras leur reine, que ça leur plaise ou non. »

On a tout d’abord, Béatrice, l’ainé de la famille Washington et donc l’héritière en titre du trône. De plus, ce sera la première femme à accéder à la couronne. Ainsi, elle a été préparée toute sa vie pour son prochain rôle. Étant la prochaine souveraine, tous les regards sont braqués sur elle, et n’a le droit à aucun faux pas. A vingt-un an, elle ne peut se comporter comme les jeunes de son âge, une pression énorme repose sur ses épaules, et le moindre de ses choix, ses décisions doivent faire passer la couronne avant tout. Je me suis beaucoup attachée à elle, par sa situation, sa dévotion à tout épreuve malgré ses propres sentiments. J’aimerais qu’elle s’exprime plus dans le prochain tome et qu’elle est un meilleur dénouement.

Les jumeaux Jefferson et Samantha sont tout le contraire, ils brillent pour leur rébellion, leur insolence et leur désinvolture devant les règles de quelques sortes. Ils sont spontanés et vivent au jour le jour. Nous suivons Samantha qui vit très mal toute cette attention braquée sur Béatrice, même de la part de leurs parents. Elle peut paraitre égoïste au premier abord, mais elle gagne en maturité, de ce qu’elle va vivre et découvrir. Bien que torturée, elle est douce, sensible et bien plus intelligente qu’elle n’y parait. On s’attache facilement à elle, car on sent qu’elle a un grand potentielle et qu’elle peut faire beaucoup plus que paraitre.

« — Tu ne t’en rends peut-être pas compte, mais tu inspires des millions de gens Samantha ! Tu as cette chance unique de pouvoir faire bouger les choses, d’attirer l’attention de la population sur les problèmes qui te tiennent à cœur… »

Les deux autres jeunes femmes que nous côtoyons, sont Nina et Daphné. Nina bien que roturière est la meilleure amie de Samantha depuis son plus jeune âge. Elle a grandi avec les jumeaux et ont fait les quatre cent coups ensemble. C’est sa première année à l’université et en profite pour mettre un peu de distance avec la royauté. Elle veut pouvoir s’épanouir par elle-même, et ne plus être dans l’ombre de la princesse. Mais quand raison et sentiment s’en mêle difficile de faire la part des choses surtout avec la famille Washington. On s’identifie facilement à Nina et je l’ai beaucoup aimé, même si j’aurais aimé qu’elle s’affirme, ne se laisse pas abattre, et prenne plus de risque.

Enfin on termine avec Daphné l’ex de Jefferson, qui est de la petite noblesse par son père et connait bien la vie fait de strass, de paillettes. D’ailleurs la jeune fille n’a qu’une ambition rentrer dans la famille royale par tous les moyens possibles. Pour cela, elle s’est donnée pour mission de reconquérir le prince Jefferson. C’est typiquement la fille qu’on aime détester ! La jeune femme n’est que faux semblant, qui essaye de se donner une image vertueuse à tous ceux qui l’entoure et n’a pas une once de gentillesse en elle. Ce personnage est vraiment complexe et suivant la direction que prendra l’auteure pour celle-ci, je pense qu’elle pourrait nous surprendre par la suite.

« — Tu n’as donc rien retenu de mes leçons ? reprit-elle, impassible. Ne t’en prends jamais à une rivale si tu n’es pas certaine de pouvoir l’achever ! Quand on se donne une mission, on va jusqu’au bout. »

Toutefois, d’autres protagonistes gravitent autour de ces jeunes femmes. Les personnages masculins, s’ils sont moins présents dans le sens où ils n’ont pas leur point de vue d’exposé, existent bel et bien dans l’histoire. Il y’a le Roi un homme bon, tiraillé entre son devoir et sa famille. Connor est un agent de sécurité de la garde royale très attachant. Le Prince Jefferson qui joue de son charismatique, mais est plus touchant qu’il n’y parait. Son meilleur ami Ethan un roturier est un personnage assez complexe. Enfin le Duc Théodore, qui est définitivement tiraillé entre son devoir et ses propres désirs. D’ailleurs j’aimerais beaucoup que le dernier tome soit du point vue de ces jeunes hommes cette fois-ci car il y’aurait vraiment de quoi faire.

A travers Béatrice, Samantha, Nina et Daphné, l’auteure nous raconte l’histoire de chacune d’entre-elles, entre obligations, responsabilités et envies personnels, leurs propres peines et leurs problèmes, qui gravitent autour de la famille royale. Ce roman se savoure et se dévore avec plaisir grâce à la plume légère et très addictive de Katharine McGee. Elle nous transporte avec une facilité déconcertante dans son uchronie royale et nous offre une histoire fraichement divertissante, avec des quiproquos amoureux, une ambiance très drama entre The Crown et Gossip Girl. L’intrigue est assez simple et parfois prévisible, mais est parfaitement bien menée pour nous entraîner dans la vie tumultueuse de la royauté. Chacune vit plus ou moins une situation difficile, mais ont pourtant toutes le même souhait, être heureuses.

« Elle se remémora le serment de la garde Revere : « Je suis la lanterne d’honneur et de vérité, la lumière dans les ténèbres. Par ma vie et par ma mort, quel qu’en soit le prix, je jure de protéger le royaume et la Couronne. » »

Au-delà de ces intrigues royales on aborde tout au long du roman avec justesse des sujets importants et réels tels que le harcèlement en ligne, de l’impact de la médiatisation, de la pression sociale et familiale… Je ne veux pas trop en dévoiler pour garder le suspense au maximum, mais ce premier tome est un concentré d’émotions, de rebondissements, de jeu de dissimulations et de plot-twist incroyables. L’auteure arrive à nous surprendre surtout sur les dernières pages qui sont particulièrement intenses et nous prennent de court. Elle nous laisse sur notre faim avec ce dénouement inattendu mais qui redistribue un peu les cartes pour le deuxième tome et offre beaucoup de possibilités aussi bonnes que douloureuses pour la suite.

Vous l’aurez compris avec cette longue chronique, que j’ai plus qu’adoré ma lecture. J’ai été conquise par la famille royale américaine et ces personnages forts attachants. Je vous recommande fortement ce roman. American Royals est le premier tome d’une duologie captivante !

« — Répéter « Désolé » ne permet pas de réparer ses tords d’un coup de baguette magique ! Tu ne peux pas blesser quelqu’un et t’attendre à ce que tout redevienne comme avant, juste parce que tu t’es excusé. »

 

Capture d’écran 2019-07-04 à 20.52.58

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s