When they see us — Ava DuVerney

IMG_3186

Titre : When they see us / Dans leur regard
Réalisation : Ava DuVerney
Diffusion : Netflix

 

RESUM

Dans leur regard (When They See Us) est une mini-série télévisée américaine créée par Ava DuVernay pour Netflix et diffusée le 31 mai 2019 dans le monde entier. DuVernay, également co-scénariste de la série, réalise chaque épisode.

La série décrit l’affaire de la joggeuse de Central Park datant de 1989 où une jeune fille est attaquée et violée dans Central Park, à New York. Cinq adolescents — quatre Afro-Américains et un Hispanique — sont condamnés par un jury lors de deux procès distincts en 1990 avec un manque de preuves mais étant forcés à avouer des faits qu’ils n’avaient pas commis, en particulier condamnés coupables à cause d’un racisme présent aux États-Unis, avant que leurs déclarations de culpabilité soient annulées en 2002.

Cinq adolescents qui se retrouvent au mauvais endroit et au mauvais moment, vont être contraints d’avouer un crime qu’ils n’ont pas commis : le viol d’une joggeuse. « Les 5 de Central Park », comme ils seront désormais désignés, seront condamnés et passeront de longues années en prison jusqu’au jour où les aveux du véritable violeur permettront enfin de les innocenter.

 

Avi2

 

When they see us, ou la plus grosse claque de ma vie !

 

IMG_3174


L’affaire de la joggeuse de Central Park, l’histoire des cinq de Central Park
 accusés, et incarcérés à tort pour agression, et viol pendant près de douze. Désormais, 25 ans après les faits, on les appelle les cinq exonérés… Une histoire vraie, un fait divers, qui a duré plusieurs années et qui a été rapporté dans une mini-série de quatre épisodes, 296 minutes, soit 4H56. L’histoire de cinq adolescents qui ont vu leurs vies, leurs jeunesses, leurs innocences complètement brisées cette nuit du 19 Avril 1989. Avant de voir la série choc sur Netflix, je ne connaissais pas du tout ces faits, pourtant je sais dorénavant que cette série, cette histoire, ces hommes et cette femme également vont marquer profondément mon existence et ceux à jamais !

Merci à Ava DuVernay la réalisatrice et co-scénariste de la série pour avoir si bien porté et mis en lumière cette histoire à l’écran. Elle dépeint l’horreur et la violence qu’ont vécu ces cinq adolescents, de l’injustice qu’ils ont subie durant des interrogatoires abusifs. De l’accusation au procès, à leur incarcération, en passant par la réinsertion de ces jeunes et leur exonération. Dans cette affaire, elle dénonce les erreurs et les dérives de tout un système judiciaire américain défaillant et insupportable. Le racisme ambiant à cette période, la culpabilité gratuite par les médias et la population avant même que la justice ne rende son verdict a accéléré leur condamnation. Ce qui m’a encore plus marqué, c’est le réalisme de la réalisation, cette immersion totale que j’ai ressenti en regardant cette série et toutes les émotions qui m’ont traversé et complètement achevé !

 

IMG_3176
C’était tellement choquant, poignant, révoltant, et bouleversant, au point où j’ai été en larmes à chaque épisode. Un mois après l’avoir vu, je n’arrive toujours pas à mettre les mots juste pour bien décrire ce que j’ai ressenti et ressent encore aujourd’hui. C’est vraiment dur émotionnellement, mais je pense qu’il est nécessaire et important de regarder cette série. Pour le devoir de mémoire, pour que jamais plus, il n’y ait ce genre de bavure judiciaire, qu’elle soit discriminatoire ou pas. Il est indispensable qu’elle soit vue, partagée, et entendue ! Pour s’assurer qu’à l’avenir les choses changent et ça commence dès maintenant. Parce que malheureusement, cette série fait encore écho à l’actualité compte tenu des différentes bavures policières toujours encensées aux États-Unis de nos jours.

Merci à Asante Blackk, Caleel Harris, Ethan Herisse, Jovan Adepo, Chris Chalk, Justin Cunningham, Freddy Miyares et aux autres acteurs pour avoir si bien incarné à l’écran ces victimes, leurs familles, et misent en avant leurs vécus, tout en s’imprégnant de leurs émotions de manière si poignante et très fidèle à la réalité. Une mention spéciale à Jharrel Jerome et son interprétation dans son rôle de Korey Wise, surtout dans le dernier épisode, qui m’a impressionnée, ébranlée, et complètement dévastée. J’ai ressenti intensément cette injustice, cette solitude de la prison, cette envie de crier, de me battre et de tout foutre en l’air… Je suis contente que tu ais eu cet Emmy Award pour ce rôle, tu l’as mérité, pour toi, pour la série, et surtout en hommage aux cinq exonérés !

A Yusef Salaam, Kevin Richardson, Antron McCray, Raymond Santana, et Korey Wise, votre force de caractère, votre détermination et votre courage sont une véritable inspiration universelle et une très belle leçon de vie à tous. J’espère désormais qu’on vous laissera enfin tranquille, afin de vivre votre vie en paix avec vos familles. Je vous souhaite le meilleur à tous les gars !

LOVE ! ♥️

 

IMG_3181

 

Capture d’écran 2019-07-04 à 20.52.58

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s