Horizons : #1 Sombre balade / #2 Déroute et des ruines de Lysiah Maro

img_2807Titre : Horizons : #1 Sombre balade / #2 Déroute et des ruines
Auteur : Lysiah Maro
Editeur : Inceptio

 

 

RESUM

2107. Deux ans plus tôt, le monde est dévasté de façon brutale et soudaine. Aujourd’hui, il n’en reste que des ruines, de la poussière et des cadavres. Les rares rescapés tentent de subsister, tiraillés entre les milices locales et les grandes organisations qui se disputent les territoires épargnés tels des vautours. C’est à travers une France hostile et ravagée par la folie des Hommes que Xalyah, une jeune femme solitaire et endurcie, brave tous les dangers pour accomplir son seul et unique objectif : retrouver les siens. Le reste n’a pas d’importance, les autres non plus. Sauf qu’elle réalisera bientôt que pour parvenir à ses fins et survivre, il lui faudra accepter de baisser la garde et faire les bons choix…

 

 

Avi2

« Nous nous étions cru à l’abri de ce genre de catastrophe, endormis sur nos acquis et aveuglés par nos rêves. Voilà le résultat… Nous oublions que le futur se façonne par nos choix et que, chaque jour, il prend une nouvelle apparence. Nous lui avons donné ce visage et nous payons le prix fort pour toutes nos absurdités. »

Aujourd’hui, je vous retrouve pour une chronique deux en un. En effet, j’ai lu les deux premiers tomes de la saga Horizons de la jeune auteure Lysiah Maro : #1 Sombre balade et #2 Déroute et des ruines. Je remercie Ophélie des éditions Inceptio pour ces lectures. J’ai mis du temps à les sortir de ma PAL, attendant d’être dans un bon mood pour mieux les appréciés. De plus, ça fait un bon moment que je n’ai pas lu de romans post-apocalyptique sur la survie. Dans l’ensemble c’était de bonnes lectures, mais il m’a définitivement manqué quelque chose pour que je les savoure vraiment.

On se retrouve dans les années 2100, où la France a été ravagée comme le reste de la planète suite à un événement mondial appelé la Rupture.Une succession d’évènements a sombré le monde dans le chaos : batailles politiques, les chefs d’états tués, propagations de souches bactériennes mortelles, et explosions de bombes. Les villes sont devenues hostiles, face aux violences qui règnent, au désespoir, à la cruauté des gens et chacun est prêt à tout pour survivre. Deux groupes, le NGPP et l’IPOC ont tiré avantage de La Rupture et se disputent désormais le pouvoir et les territoires, provoquant destructions et carnages partout où ils se rendent. Ceux qui refusent de se soumettre à leur pouvoir sont traqués et tués sans ménagement.

« — L’optimisme n’a jamais fait gagner des batailles, que je sache, encore moins des guerres, grogné-je. »

C’est dans cet environnement que nous allons suivre Xalyah, une jeune survivante de La Rupture qui a été séparé de sa famille et qui parcourt la France afin de les rejoindre par tous les moyens possibles. Alors qu’elle cherche à se ravitailler, elle est repérée par les militaires et milices locales qui quadrillent la ville. C’est en essayant de se défendre pour pouvoir fuir, que la survivante rencontre un jeune homme du nom de Khenzo et son groupe de voyageur. Mais dans ce monde dévasté où tout le monde est méfiant, et est prêt à tout pour survivre, difficile de faire confiance.

Xalyah est une jeune femme forte, déterminée et avec un sacré tempérament. Tantôt réfléchie et très tactique, elle a quand même souvent tendance a foncé tête baissée dans les ennuis. Elle peut être froide et détachée, mais c’est une carapace, cachant aux yeux du monde sa sensibilité, et sa vulnérabilité, qui seront plus marquées dans le deuxième tome. Les autres personnages sont également bien construits, et prennent plus de place dans l’intrigue du tome #2 : Déroute et ruines. C’est notamment le cas de Khenzo qui est toujours présent pour Xalyah, même quand elle est énervante. Cela crée des échanges vraiment intéressants qui m’ont bien plu. Dans l’ensemble, les personnages sont assez bien exploités, même si par moment j’ai eu l’impression que c’était trop centré sur l’héroïne. Donc, j’espère qu’on en saura davantage sur les autres protagonistes et leurs vécus dans les prochains tomes.

« Les regrets sont des poisons de l’âme, mais pour le moment je n’arrive pas à m’en débarrasser. Un jour peut-être… »

Lysiah Maro a une écriture fluide et facile à lire. Elle utilise une narration à la première personne, au présent, avec un style un peu familier. Si j’ai été surprise au début de ma lecture, ayant l’habitude du récit au passé, j’ai fini ne plus y faire attention. L’auteure a créé un univers post apocalyptique original avec quelque chose d’assez inédit en littérature, puisque ça se passe en France. Le tome #1 : Sombre balade est assez introductif même si ça ne manque pas d’actions. Elle nous offre un récit de survit avec une intrigue assez sombre, sous tension qui s’accroit de plus en plus au fil de notre lecture et encore plus dans le tome #2 : Déroute et des ruines.

« Ils m’ont donné du sang et des larmes, ils auront la même chose en retour, si ce n’est pire. »

On suit les personnages à travers la France, d’abord pour essayer de retrouver la famille de Xalyah, puis pour trouver un moyen de faire face à la situation du pays. C’est un sacré périple, avec des sous-intrigues, des mystères et des questionnements qui apparaissent petit à petit. D’ailleurs les informations données sont un peu trop politisées à mon goût, j’ai eu du mal à tout comprendre.Les choses progressent dans le tome 2 que ce soit au niveau des personnages, ou de la situation politique qui empire de plus en plus et annonce une période de grands changements dans les prochains livres. L’intrigue se développe bien, amène tout au long du périple de nouveaux personnages qui apportent avec eux de nouvelles perspectives à la suite. Nos protagonistes font face à des situations parfois très durs, rien ne leurs sont épargnés, et nous offre une évolution réaliste et authentique.

En bref : la saga Horizons c’est un univers bien construit, avec une intrigue pleine d’actions et d’émotions menés par des personnages authentiques. Malgré tout cela, tout au long de ces deux tomes, j’ai eu l’impression de ne pas être investie dans l’histoire, et d’être détachée. Je ne pourrais pas dire précisément ce qui m’a empêché de vraiment rentrer dans l’histoire, mais je pense aussi que je m’attendais à quelque chose de plus explosive et le fait est que j’étais un peu perdu ne sachant pas où l’auteure voulait me mener. Après ce n’étaient pas non plus de mauvaises lectures et dans l’ensemble j’ai bien aimé, mais j’espère que les prochains tomes apporteront les réponses que j’attends.

« La vie est injuste. en même temps, je préfère penser que nous méritons ce qui nous arrive. Cela me donne la dérisoire illusion que je reste maîtresse de mon destin. Que je peux influer sur le cours de ma vie. Il faut juste que je continue à m’en donner les moyens. Et que je continue d’y croire. »

 

Capture d’écran 2019-07-04 à 20.52.58

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s