Solar Blast de Delphine Laurent

img_2523Titre : Solar Blast
Auteur : Delphine Laurent
Editeur : Snag Fiction

 

Résumé

8h15 GMT + 1 : le monde s’apprête à entrer dans le chaos. Les retombées d’un blast sans précédent vont priver dans quelques minutes l’hémisphère Nord d’électricité, plongeant la planète dans l’angoisse.
Les réactions d’affolement s’enchaînent et les autorités donnent l’ordre à l’ensemble des avions de se poser en urgence.
À bord du vol Paris-Los Angeles, les jumeaux Laly et Sam apprennent qu’ils vont être débarqués avec l’ensemble de l’équipage à l’extrême Nord du Canada. Une terre de mystères et de légendes partagée par les communautés Inuit et Cris.
Une terre de glaces et d’aurores boréales où ils devront affronter la Grande Nuit du solstice d’hiver.
Une nuit indienne sans fin durant laquelle la légende dit qu’un jumeau doit mourir pour permettre à un nouveau monde de renaître…

 

Avis

« Elle ne pouvait s’empêcher de se demander quelle facette de l’humanité se dévoilerait dans ces ténèbres. Verrait-on la solidarité et le courage s’affirmer, ou la race humaine se laisserait-elle aller aux pires travers dont elle était capable ? »

Aujourd’hui, je vais vous livrer mon avis sur un roman différent de ce que je lis habituellement. Il s’agit une fois de plus d’une publication de chez Snag Fiction que je remercie encore une fois pour leur confiance et cette lecture. Solar Blast mêle deux genres différents : l’anticipation, un genre que je ne lis pas souvent mais que j’aime de plus en plus avec une touche de fantastique, liée à des légendes amérindiennes. J’avais été très emballée par le teasing autour du roman. La magnifique couverture m’avait tout de suite séduite et la quatrième de couverture m’intriguait beaucoup. C’est donc avec une impatiente curiosité que j’ai commencé ma lecture. Au final, je n’ai pas été déçue, Delphine Laurent m’a fait passer une excellente lecture avec son roman très addictif.

L’intrigue se met très vite en place. Un chaos se profile, lorsqu’un blast, les retombées d’une éruption solaire, se dirige vers la terre et peut causer de gros dégâts. Niels, un membre du Centre de Météorologique Spatiale, donne l’alerte et une gestion de crise mondiale est immédiatement mise en place. Des professionnels scientifiques de différents pays vont réunir leurs savoirs et réflexions pour travailler ensemble, avec les plus grands dirigeants des différents pays concernés. Pour limités les dégâts, les scientifiques préconisent une coupure d’électricité dans toute l’hémisphère nord. Nous allons suivre beaucoup de personnages dans des situations différentes, tout au long des événements même si certains sort du lot. En effet, nous allons principalement s’intéresser à l’histoire des jumeaux Laly et Sam qui sont sur le départ pour un séjour linguistique en Californie. Avec la catastrophe avenir, leur avion est dévié vers une ville perdue du fin fond du Canada. On suit également celle qui sera à la tête de la gestion de crise, Helena Mortensen docteur en astrophysique et directrice du Centre de Météorologique Spatiale.

« – Helena, il y a la famille dont on hérite et celle qu’on se choisit. Ça implique de prendre un risque, de se livrer. Mais on a tout à y gagner. »

C’était très risqué de la part de l’auteure d’avoir intégré autant de protagonistes et ainsi plusieurs points de vus. Pourtant, elle a bien géré cet aspect dans son récit. Au lieu d’être complètement perdue face à tous ces personnages, ce qui aurait ralentie ma lecture, j’ai trouvé au contraire que ça a renforcé l’intrigue, notamment sur les conséquences dramatiques d’une éruption solaire sur les humains quant à leurs réactions. On peut facilement s’identifier à ses quelques individus qui voient leur vie basculer brutalement et à tout jamais. J’ai trouvé ces personnages très attachants, même ceux qu’on découvre au détour d’une page. Ils sont bien construits, avec une authenticité qui les rend vraiment réaliste. J’ai particulièrement aimé les jumeaux surtout Laly qui m’a beaucoup touchée. De plus sa narration est pleine de poésie.

Delphine Laurent a une belle plume, fluide et très addictive. La forme du texte est surprenante avec des descriptions très immersive. Cela m’a fait penser aux téléfilms catastrophes que je n’affectionne pas particulièrement, mais que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette fois-ci. D’un chapitre à l’autre, on passe d’un champ lexical scientifique à un autre plus poétique, qui m’a vraiment touché. Dès le début de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de continuer à lire. On commence ce roman pour ne plus le lâcher, jusqu’à la dernière page. Je tournais les pages sans me rendre compte, tellement j’avais du mal à m’arrêter de lire. Avec des chapitres très courts, ce roman se lit vraiment très vite.

« Mais devant cette minute de splendeur et d’émotion, elle comprenait qu’ils étaient comme deux faces d’une même pièce : infiniment dissemblables, mais totalement complémentaires, et surtout liés par chaque parcelle de leur âme. »

L’intrigue est bien menée et mêle plusieurs genres, à la croisée entre le roman d’anticipation, avec une petite touche fantastique. Tous les ingrédients pour me faire passer un bon moment de lecture, et je n’ai pas été déçue. Une double intrigue, simple mais efficace, qui décrit avec justesse les tranches de vie d’individus. Les passages sur les jumeaux, et ceux sur la scientifique astrophysicienne Helena Mortensen sont très intéressantes, mais j’ai trouvé que la partie sur le blast était un peu expéditif. Par contre, l’univers sur les légendes amérindiennes m’ont beaucoup plu, avec tous ces descriptions sur le paysage canadien, et les magnifiques aurores boréales que j’ai toujours rêvé d’en voir. Ajouté à cela, un dénouement qui a réussi à me surprendre !

Sans être un coup de cœur, Solar Blast a été une excellente lecture. Un roman réussi, à la croisée des genres, et qui aborde différents sujets avec justesse et pudeur. Delphine Laurent mène ses intrigues de manière efficace et très addictive, grâce à des personnages attachants et une plume immersive au point où on ne voit les pages passés jusqu’au dénouement de l’histoire.

« Laly sentit son cœur se serrer en contemplant cette majesté. Elle n’était qu’un tout petit rien dans l’univers, une quantité négligeable devant l’infini du ciel. Un intangible souffle éphémère à la merci du monde et du temps. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s