Le Fil d’argent de Rebecca Greenberg

img_2427Titre : Le Fil d’argent
Auteur : Rebecca Greenberg
Editeur : Terra Nova

 

 

Resumé 

Un jour de tempête, l’existence de Thomas Gordon bascule. Le journaliste d’investigation a un accident et se retrouve plongé dans un coma de plusieurs mois. A son réveil, tout a changé : son esprit est capable de se projeter dans le passé.
Peu à peu, il devient évident que ses voyages dans le temps ne sont pas dus au hasard, car Thomas est sans cesse ramené dans la France occupée des années 40. Il y découvre la vie tragique de Simon, un Juif entré dans la résistance, et de ses deux petites sœurs. Qu’est-ce qui rattache Thomas au drame de cette famille prise dans la tourmente de l’Histoire ? L’enquête incroyable qu’il mène bouleverse toute sa vie. Mais en réveillant les fantômes du passé, peut-être parviendra-t-il à racheter une faute trop longtemps restée impunie…

 

 

Avis 

« Pourquoi lui, lui seul parmi tous les autres, et dans quel but ? Pourquoi lui montrer des choses qu’il ne pouvait changer ? Pourquoi lui infliger des visions si terribles sans lui laisser la possibilité d’intervenir ? »

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur un roman que je n’ai pas mis longtemps à le sortir de ma PAL après sa réception. J’ai découvert Le Fil d’argent grâce à quelques avis très positifs sur Instagram et en lisant le résumé, j’ai toute de suite été séduite. L’intrigue où se croise plusieurs genres, entre le contemporain, le fantastique et le récit historique, cela ne pouvait que me plaire. Au final, je n’ai pas été déçue ! Un Fil d’argent a été une très belle découverte, grâce à une auteure qui a beaucoup de talent d’écriture et d’imagination. Je remercie d’ailleurs sincèrement Rebecca Greenberg, l’auteure du livre, de m’avoir permis de lire son roman qui m’a beaucoup bouleversé.

« La vie est à ce point capricieuse et imprévisible qu’elle correspond rarement à ce qu’on attend d’elle : quelques décennies ou juste le temps d’un soupir, elle ne dure que ce qu’elle doit durer. »

A l’hiver 2011, Thomas Gordon, journaliste d’investigation au New-York Daily News, va essayer de braver une tempête, pour tenter d’atteindre l’immeuble du médecin le plus proche, car son fils, Andy, est gravement malade. Mais durant le trajet, il est victime d’un accident qui va le plonger dans le coma pendant trois mois. Nous le retrouvons à l’hôpital où il revient peu à peu à lui grâce à la musique classique d’un certain Henri Bercueil, que lui fait écouter Margaret, l’infirmière qui s’occupe tous les jours de lui depuis qu’il est interné. Malgré ce miracle, le retour à la vie normale, auprès de sa femme Kate et ses enfants Ellen et Andy, va s’avérer compliqué. En effet, la famille a été touchée par une autre épreuve, ils doivent faire face au handicap soudain d’Andy. De plus, Tom va bientôt découvrir qu’il n’est plus le même. D’étranges visions l’envahissent sans prévenir et il subit également des cauchemars épouvantables assez troublantes où il voit deux petites filles. D’autres phénomènes paranormaux vont le bouleverser et s’accentuer, et traumatisé par ce qu’il subit, le journaliste d’investigation va tout faire comprendre ce qu’il lui arrive et d’y voir plus clair sur ses visions.

Parallèlement, on va suivre l’histoire de Simon Lewendel, à Paris à l’automne 1940. Alors que la ville est assiégée par les allemands et que les juifs se font de plus en plus persécutés, arrêtés, le jeune homme, décide de s’engager dans la lutte et de rejoindre un groupe de résistants. Il doit aussi prendre soin de sa famille, sa mère et ses deux sœurs jumelles, de prodiges musiciennes prodiges du Conservatoire de Paris. Mais sa situation devenant critique, il doit fuir Paris, et laisser sa famille sous la protection de la famille de son meilleur ami Louis. Le jeune Simon gagne le réseau de résistance en Bretagne, et avec d’autres jeunes résistants, ils s’investissent de plus en plus dans des actions contre les allemands, tout en aidant les juifs à échapper aux persécuteurs. Il n’en reste pas moins inquiet pour sa mère et ses sœurs restées à Paris où la situation des juifs ne fait qu’empirer.

« Il ne voulait pas flancher. Il voulait croire, encore, toujours. Croire que ce monde n’était pas un monde à l’abandon. Oui, croire encore, malgré tout ce que ses yeux avaient vu… »

Le développement des personnages est très bien construit. Dès le départ on s’attache à nos héros et à leurs entourages, tous plus incroyables les uns que les autres et qui se démarquent par leur intelligence, leur foi en l’avenir, en un monde meilleur, leur force de caractère, et leur détermination à se relever malgré tous ce qu’ils ont vécu. Loin d’être parfait, ce sont des personnages aux histoires bouleversantes, très authentiques, réalistes et qui nous touchent au point de pleurer quelques fois. J’avais vraiment eu l’impression de ressentir et de vivre les mêmes émotions que nos protagonistes. J’ai tellement adoré les suivre au fil des pages, les voir évoluer tout au long de leurs parcours personnels et de leurs découvertes. Ils vont vivre des épreuves qui vont les marquer à jamais.

J’ai eu un coup de cœur pour la plume immersive de Rebecca Greenberg. L’écriture est fluide, efficace, agréable à lire et très addictive. Elle utilise des mots qui nous touchent, nous percutent et résonnent en nous, tout en nous faisant réfléchir sur beaucoup de sujets importants sur la vie. J’ai été complètement happée par ce roman, et le style est tellement captivant, qu’on ne lit pas les scènes, mais on les vit ! Elles sont décrites de manière intense, réaliste et j’avais l’impression de vivre les mêmes sensations que nos personnages. Avec une alternance de narration entre les deux époques, l’auteure a réussi à créer deux magnifiques histoires qui n’ont rien à voir au premier abord, mais très vite on se doute qu’ils sont liés et le but est d’essayer de comprendre le pourquoi du comment.

« La musique était leur seul réconfort. Le seul rempart contre la peur, la haine et les humiliations. Leur seul refuge aussi face à la dépression et au dépérissement de leur mère. »

Rebecca Greenberg a effectué un travail incroyable, tant l’intrigue est super bien construite. Cela a dû demander beaucoup de recherches, de documentations, et le résultat est très réussi car elle nous offre ici un roman très riche. Surtout la partie sur la seconde guerre mondiale où tout est décrit avec énormément de détails et de réalismes que cela en est troublant. J’ai même appris de nouveaux éléments sur cette période de l’histoire. L’intrigue mêle contemporain, historique, avec un petit côté thriller, mais aussi avec une touche de fantastique.
J’ai trouvé l’enquête de Tom sur ses aptitudes et le rapport au passé, tout aussi intéressant, captivante et bouleversante que la vie de Simon sous l’occupation allemande. On cherche à comprendre le lien entre les personnages, leurs histoires entre les deux époques, sans vraiment y arriver. Cela occasionne quelques lenteurs dans le roman, je me demandais où l’auteure voulait m’emmener, d’autant qu’ellene nous facilite pas la tâche. En effet, les indices sont donnés aux comptes gouttes, jusqu’au dénouement final qui est juste incroyable et vraiment inattendu.

A travers son roman, Rebecca Greenberg aborde des thèmes vraiment forts en émotion. Deux récits pleins d’humanité reliés par un fil ténu, émouvant et surprenant, avec des réflexions sur la vie, le hasard, de destin. Un devoir de mémoire, un hommage à ceux qui furent et ceux qui sont encore et plus davantage un hymne à l’espoir, à la seconde chance. Je suis vraiment contente d’avoir découvert ce très beau livre, j’ai vraiment passé un excellent moment de lecture. Un premier roman réussit et j’attends avec impatience de découvrir les autres œuvres de l’auteure.

« – Écoute… Tout ce que je peux te dire, c’est que mes dons m’ont apporté la certitude que rien n’est dû au hasard en ce monde. Chaque chose a un sens profond, une raison fondamentale. Toi, moi, chacun d’entre nous, nous avons une place ici, un rôle, une mission, appelle ça comme tu veux… »

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s