Sur l’île de Lucifer de Serge Quadruppani

img_2325Titre : Sur l’île de Lucifer
Auteur : Serge Quadruppani
Editeur : Snag Fiction

Résumé

Tom, 10 ans, découvre le corps d’un homme, responsable de la destruction programmée de la forêt de l’Aitre. La capitaine Mercure mène l’enquête.

Un deuxième meurtre a lieu. Les investigations s’orientent vers les militants de la Commune libre du Plateau qui combattent le projet d’abattage. D’autres personnalités sont suspectées : une sorcière qui fait parler les morts, le curé haïtien ou une exilée chilienne. De bien étranges questions se posent : les morts parlent-ils ? Quel rapport les enfants du bourg entretiennent-ils avec les animaux ?

La réponse se trouve peut-être, au delà de la forêt, sur l’île de Lucifer.

Sur le fil du rasoir entre explications rationnelles du polar et gouffres émouvants du fantastique.

Avis

Aujourd’hui, je vais vous livrer mon avis sur un roman différent de ce que je lis habituellement. Il s’agit d’une publication de chez Snag Fiction que je remercie encore une fois pour leur confiance et cette lecture. Sur l’île de Lucifer mêle deux genres différents : polar, un genre que je lis rarement et le fantastique, mon préféré. J’avais été très emballée par le teasing autour du roman. Le titre ainsi que la magnifique couverture m’avaient tout de suite séduite et la quatrième de couverture m’intriguait beaucoup. De plus, j’ai de plus en plus envie de sortir de ma zone de confort, de changer de registre et de découvrir autre chose. C’est donc avec curiosité que j’ai commencé ma lecture. Cependant, je pense au final que ce roman n’était pas pour moi, car je n’ai malheureusement pas vraiment aimé cette lecture.

Tom, un jeune garçon de 10 ans découvre lors de sa promenade dans les bois, le corps de Didier Dubois. Il s’agit du responsable de programme de destruction de la forêt de l’Aitre, pour des constructions à venir. La capitaine Sylvie Mercure, détachée auprès d’Interpole et de la DPSD, est chargée de l’enquête accompagné du commissaire Francesco Maronne. Ils vont être assistés de la gendarmerie locale dans leurs recherches. Lorsqu’un second meurtre est commis et vient brouiller les pistes, les soupçons vont s’orienté vers les militants de la commune libre du plateau, qui se battent contre le projet de déforestation.

J’avais très envie de lire ce roman à cause du résumé qui annonçait une affaire de meurtre avec des personnages intrigants et assez atypiques, dont une sorcière qui fait parler les morts ou des enfants qui parlent aux animaux. Une histoire qui mêle plusieurs genres, à la croisée entre le polar et le fantastique. Tous les ingrédients étaient là pour me faire passer un bon moment de lecture, mais l’intrigue n’a pas été à la hauteur de ce que j’en attendais et j’étais complétement détachée à l’histoire.

En effet j’ai eu énormément de mal à comprendre où l’auteur voulait nous emmener. J’étais totalement perdue dans un récit décousu, où je ne comprenais pas les liens que faisaient l’auteur. Pour moi, ça partait dans tous les sens, il y’avait trop d’intrigues, avec beaucoup de personnages et jusqu’au bout j’ai été égarée, davantage encore dans le dénouement de l’histoire. D’ailleurs, je ne pense pas avoir bien compris la fin de l’histoire et de l’enquête. Même la partie sur le conflit environnementale par rapport aux opposants du projet d’abattage de la forêt, un sujet pourtant intéressant et très actuel, m’a quelque peu ennuyé.

J’ai trouvé le style d’écriture de Serge Quadruppani assez particulier, un peu lourd, avec des phrases à rallonges, des descriptions à ne plus finir, et un champ lexical assez complexe à certains moments. Cela ne m’a pas aidé à rentrer dans l’histoire, ni pour m’attacher aux personnages. Ils ne sont pas assez développés à mon gout. Tout est survolé, que ce soit les événements surnaturels, avec les enfants notamment, ou l’intrigue policière. Ce ton est peut-être voulu de la part de l’auteur mais ça manque d’explications et ne m’a pas satisfait.

Malgré le résumé et les genres proposés, je n’ai malheureusement pas accroché comme je l’aurai souhaité à ce roman et je suis complétement passée à côté de l’histoire. Je me dis simplement que ce n’était peut-être pas une lecture pour moi. Après ce n’est que mon avis personnel, donc je ne doute pas qu’il puisse vous plaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s