Books

Everlasting de Juliette Pierce

img_1825Titre : Everlasting
Auteur : Juliette Pierce
Editeur : Inceptio

 

Résumé

L’amour éternel existe et Soulmates vous le trouvera.

C’est ainsi qu’Everlasting vend Soulmates, son logiciel révolutionnaire censé mettre fin au déclin inexorable de la natalité. Se soumettre au choix de l’algorithme, capable de trouver votre âme sœur, devient rapidement obligatoire. Sauf que les résultats d’As s’avèrent négatifs : « aucune correspondance dans la base de données ». Incapable d’envisager son futur sans cette âme sœur indispensable, As reprend finalement espoir quand Everlasting lui propose de tester une nouvelle version du logiciel… Seulement c’est au cœur du système que l’on en découvre les failles.

 

Avis 

« Everlasting veut faire de ma vie un sentier tracé. Ils croient me montrer l’homme que je suis destinée à aimer. Aujourd’hui, je fais la promesse de tout faire pour suivre ma propre route. »

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur la deuxième parution des éditions Inceptio qui est sorti au début de ce mois d’octobre. Il s’agit du premier roman de Juliette Pierce, Everlasting, qui s’inscrit dans la science-fiction, un des genres que j’apprécie énormément. Je remercie sincèrement Ophélie pour m’avoir permis de découvrir la plume et l’univers incroyable de cette jeune auteure. C’est avec plaisir que j’ai accepté de le lire, le résumé très mystérieux m’intriguait pas mal, et puis je dois dire que la couverture est vraiment magnifique. Au final, ça a été une lecture assez compliquée et j’ai un avis assez mitigé.

Ce roman nous plonge dans un monde futuriste, où les guerres ainsi que les problèmes écologiques ont décimé presque toute la planète, et une grosse partie de la population. Dans cette société vieillissante, la technologie a pris une place prépondérante dans le quotidien des individus, au point où on compte sur elle pour mettre fin à la baisse constante de la natalité. Pour endiguer ce déclin, le logiciel Soulmate s’est révélé être la solution miracle, grâce à son algorithme qui décide avec qui vous devez passer votre vie. Dans le but premier d’encourager les personnes à se reproduire, ce logiciel révolutionnaire est devenu obligatoire, pour tout individu ne voulant pas se voir rejeter par la société.

« Avoir une âme sœur est devenue la condition sine qua non d’une vie paisible, riche et sans angoisse. »

C’est dans ce contexte que nous suivons As Wheel, une jeune de femme désespérée dont le logiciel Soulmates n’a pas trouvé de correspondance. Elle est de plus en plus exclue de la société, car elle est non conforme à ce qu’elle exige d’elle. Elle a perdu son travail, son ancien petit ami l’a abandonnée, de plus en plus les portes se referment, et bientôt elle n’aura plus de quoi vivre ni se loger. Mais contre toute attente, l’entreprise Everlasting la contacte pour tester un nouveau logiciel Soulmates 2.0, qui est censé s’adapter aux particularités de son cerveau hors du commun, et lui trouver son âme sœur. Déterminer à retrouver sa vie, elle accepte sans hésiter, encourager d’avoir une vie meilleure, dès qu’elle pourra rentrer chez elle. Mais peut-on vraiment faire confiance à Everlasting et son logiciel Soulmates ? Comment un logiciel peut prétendre trouver l’amour d’une vie, son âme sœur ?

Avec un pitch pareil, cette histoire avait tout pour me plaire et m’embarquer dans son univers et ses personnages. Or je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et notamment à notre héroïne As. C’est un personnage torturé, qui porte pas mal de fêlures, et ne cherche rien d’autre qu’une vie normale et pouvoir s’intégrer dans cette société. Malgré qu’elle ne soit pas d’accord avec cette société qui leur vend un amour éternel, je l’ai trouvé peu réactive. Souvent égoïste et indécise, je n’ai pas aimé ses constants changements de réactions, parfois inapproprié par rapport à la situation selon moi. L’auteure a fait le choix de se concentrer sur les sentiments de As et cette société axée sur la technologie. De ce fait, les personnages secondaires ne sont pas assez développés.

« L’amour, ça ne s’invente pas, ça n’apparaît pas comme par magie un beau jour. L’amour, ça se construit. »

J’ai eu un coup de cœur pour la plume de Juliette Pierce. Elle a une écriture fluide, pertinente et philosophique qui pousse à la réflexion. A travers, une narration à la première personne du point de vue de notre héroïne, l’auteure utilise des mots qui nous touchent, nous percutent et résonnent en nous. On devine tout le travail qui a inspiré la narration de As et c’est très réussi. Les émotions de As y sont très bien dépeintes et nous poussent à chaque page à méditer sur le sens de la vie et surtout sur la place de l’amour dans notre société. C’est efficace, ça nous bouscule et ça dérange tellement c’est criant de vérités qu’on taies ou qu’on s’efforce d’oublier.

De plus, ça s’accorde parfaitement avec l’univers et l’intrigue du récit. Même si j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire à cause du rythme un peu lent à des moments, l’intrigue est bien menée et m’a emmené vers une fin totalement surprenante, dont je ne m’y attendais pas du tout, et qui change des autres romans. Je ne pas en dire plus au risque de spoiler, mais j’ai vraiment apprécié ces aspects dans ma lecture. Juliette Pierce a créé un univers futuriste unique, complexe et original. Tout au long du récit elle met l’accent sur la technologie qui dirige le monde et qui juge ainsi de la valeur d’un individu dans la société. Une société idéalisée, où la sombre désillusion n’est pas si éloignée que ça. C’est tellement réaliste que j’ai été perturbé. C’est très effrayant de se dire que si on ne fait rien, dans un avenir proche tout cela peut vraiment faire partie de notre quotidien.

 « Je n’en peux plus de ce monde manichéen et de ces formulaires à remplir pour espérer rentrer dans leur petite prison dorée. Je n’en peux plus de me sentir à côté de la plaque, pas intégrée et pas assez bien pour eux. »

En bref, malgré une très belle écriture sur un univers futuriste original, avec des réflexions très pertinentes comme je les aime, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. De plus, je n’ai pas ressenti de réel attachement envers les personnages. Au final, je suis mitigée de cette lecture, même un peu déçue. Il avait tout pour me plaire mais ça ne l’a trop fait pour moi. J’en attendais peut-être un peu trop !

« Je crois que toutes les grandes décisions ne sont que ça, en fait : un moment pour tout faire basculer, quelques battements de cœur erratiques pour nous rappeler que la vie ne tient qu’à un fil, que nos actions, si discrètes soient-elles, infléchissent le cours de notre destin. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s