Books

Les Arcanes d’Hemera de Elyne E.C.

img_1633Titre : Les Arcanes d’Hemera
Auteur : Elyne E.C.
Editeur : Inceptio Editions

 

Résumé

« Croyez-vous en une vie après la mort, mademoiselle Rivière ? »

C’est un discours pour le moins intrigant que tient le directeur adjoint de l’Organisation à Allyn, après lui avoir fortement conseillé de le suivre dans un lieu mystérieux.
D’après lui, Allyn possèderait le même don qu’Axel, son frère défunt, à savoir celui de circuler dans un monde parallèle… mais dans quel but ?
Tout cela la laisse perplexe. Même si depuis deux mois elle vit une situation pour le moins surprenante, ce n’est pas pour autant qu’elle va croire en ce genre de chose.

Et pourtant…

Entrainée par le flot de révélations et le désir d’en apprendre plus sur son frère, Allyn doit se rendre à l’évidence, l’Organisation et la mission qui lui est confiée semblent bien réelles ! Et tous comptent sur elle pour reprendre le poste qu’Axel a laissé vacant, à l’exception de son coéquipier pour une raison encore obscure…

 

Avis 

« — Les choses ont un plus grand impact sur toi si tu les laisses t’impressionner. Plus tu accordes de l’importance à ta peur, plus les créatures des Affres seront susceptibles de te faire du mal, y compris si aucun Ange Noir ne se trouve à proximité. »

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur le première tome Les Arcanes d’Hemera de Elyna E.C. C’est la première publication de la nouvelle maison d’édition Incepio qui se veut généraliste, avec une première collection est sur le thème de l’imaginaire. « Imagine Inceptio » regroupe donc l’univers de la science-fiction, fantastique, fantasy et dystopie. Ils m’ont proposé de lire leur première parution en avant-première et je les remercie sincèrement pour leur confiance et de m’avoir ainsi permis de découvrir la plume et l’univers incroyable de cette jeune auteure. C’est avec plaisir que j’ai accepté de le lire, le résumé très mystérieux m’intriguait pas mal, et puis je dois dire que la couverture est vraiment magnifique. Dans l’ensemble c’était une très bonne lecture et pour un premier roman, Elyna E.C. a vraiment une imagination de dingue.

On suit Allyn, une jeune infirmière qui a une vie assez ennuyante et isolée pour son âge. Mais à juste 23 ans, elle a déjà eu son lot de tragédies et de faits mystérieux. En effet, il y’a quelques mois elle perdait son frère Axel, dans un accident de voiture dont elle est la seule survivante du carambolage. Elle a aussi perdu ses parents de la même façon alors qu’elle n’était qu’une petite fille. La seule famille qui lui reste est sa tutrice Emma et son mon meilleur ami Maël, un personnage pour le moins particulier.
Tout son monde bascule avec l’arrivée de l’Organisation et leurs révélations. Allyn va apprendre énormément de choses qu’elle ignorait sur elle et son défunt frère. La jeune femme va très vite découvrir tout un univers caché au commun des mortels avec ses dangers, ses particularités et dont elle en fait partie.

« — Pense à quelque chose d’heureux, suggère Lucas.
Super, merci du conseil monsieur Patronus. »

Allyn est une héroïne qui a du caractère, forte, altruiste. Elle a affronté des épreuves terribles, mais pourtant elle reste très positive. Persévérante dans ses actions, elle ne se laisse pas faire, et continue de se battre. Pourtant, c’est un personnage que j’ai eu du mal à m’attacher au départ, ça s’est fait petit à petit au fil de ma lecture. Ce qui m’a bloqué au départ, c’était sa manière d’accepter si facilement les évènements et les révélations qui lui tombent dessus. Pour le coup j’ai plus qu’apprécié les réserves de son meilleur ami. Mais au final on s’attache à elle, à son caractère, son humour et sa répartie à tout épreuve. Elle n’est pas parfaite, mais c’est ce qui fait d’elle un personnage authentique. De plus, elle va évoluer et murir tout au long de ses aventures et de ses découvertes.

On a une panoplie de personnages qui interagissent autour d’Allyn et que j’ai beaucoup apprécié. D’ailleurs, les interactions et les relations qu’elle entretient les uns avec les autres sont un vrai plus à l’histoire. Ces personnages sont bien travaillés et tous aussi attachants les uns que les autres, même si certains agacent un peu. Avec des caractères différents, chacun apporte quelque chose à l’histoire, de l’humour, du dynamisme, de la tension et aussi de la frustration. C’est notamment le cas avec Lucas le coéquipier d’Allyn, qui représente à lui tout seul les mots mystère et secret. C’est le genre de personnage qu’on aime forcément et j’attends avec impatience d’en apprendre plus sur lui et son passé.

« Une chose est certaine toutefois : plus je tente de creuser le mystère qui réside dans cette coquille bougonne qu’est Lucas Harper et plus j’ai l’impression de m’enfoncer dans un bourbier sans fond. »

Elyna E.C. a su créer un univers fantastique vraiment originale et très complexe. Cela a dû demander beaucoup de travails de recherches, et c’est très réussi car elle a construit quelque chose de complexe, tellement mystérieux qui attise continuellement notre curiosité et nous donne toujours envie de poursuivre notre lecture pour en savoir un peu plus à ce sujet. C’est un univers très riche, mais aussi alambiqué que j’ai eu du mal à l’appréhender et assembler les éléments dans son ensemble. De plus, j’ai trouvé qu’il y’a quelques longueurs surtout dans la première moitié du roman, accompagné de beaucoup de mystères et très peu réponses. Le rythme est donc un peu lent parfois, même si je pense que c’était nécessaire pour l’auteure afin poser la base de tout son univers et de l’intrigue principale. Donc même si je voulais que ça avance parfois plus vite, je ne regrette pas non plus, car cela m’a permis de saisir un peu mieux la complexité de l’univers, pour pouvoir plus appréhender le second tome.

« J’ai lu quelque part qu’il est toujours plus difficile de pardonner quand on a tort que lorsque l’on a raison. »

Au final j’ai quand même été happée par le récit, les aventures d’Allyn et les mystères d’Hemera. Il y’a de la magie avec des scènes d’actions, de combats super réalistes et bien dosé avec des moments plus légers, plus drôles de la vie quotidienne. De plus, ce ne serait pas un roman fantastique sans les créatures particulières. Ainsi, nous avons des âmes perdues, des anges, des sphères magiques et je n’en dis pas plus car c’est beaucoup mieux de le découvrir soi-même…
Elyna E.C. a une plume vive et détaillée qui met en valeur un récit rempli de trouvailles originales et passionnantes. La narration est fluide, dynamique avec beaucoup d’actions et de nombreux rebondissements qui pimentent notre lecture, tout en mettant nos nerfs à rude épreuves.  Ses descriptions sont tellement réalistes, avec des paysages tellement fabuleux, qu’on s’y croirait nous aussi dans les Affres. D’ailleurs certaines descriptions m’ont parfois fait penser à ses scènes de films. Dans une narration à la première personne du point de vue d’Allyn, j’avais l’impression d’être à sa place et avec sa repartie ça donnait lieu à des scènes mémorables. J’ai aussi beaucoup apprécié les passages sur les Affres qui m’ont permis d’en apprendre plus sur l’univers et ses personnages, mais en même temps j’étais frustrée car j’en voulais plus. Je crois que je n’ai jamais été aussi frustrée en lisant un roman !

Malgré un début de lecture assez lent et déroutante, j’ai passé un très bon moment de lecture. Elyna E.C. a créé un univers aussi complet que complexe. L’intrigue est innovante, originale, très bien construite, et bien dosé entre les moments de tensions, d’actions et les moments plus légers grâce notamment à des personnages authentiques et attachants. Un premier tome très intéressant, enrichissant et prometteur pour la suite. D’ailleurs, je suis impatiente de lire ce second et dernier tome surtout avec cette fin très frustrante !

« — Tu ne peux pas comprendre. Quand je voyage, c’est comme si les cellules de mon corps entraient toutes en synergie les unes avec les autres pour me faire comprendre que je suis à ma place. Oui, je suis terrifiée, et oui, j’ai parfois le sentiment d’avoir commis une grosse bêtise. Mais au cœur de l’action, quand il n’y a plus que notre instinct et le désir de retrouver une âme perdue, tous mes doutes s’effacent. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s