Books

L’Héritière / La Couronne de Kiera Cass

img_1347Titre : L’Héritière (tome 4) / La Couronne (tome 5)
Auteur : Kiera Cass
Editeur : Robert Laffont / Collection R

Vous devez absolument lire les tomes précédents avant de parcourir cet article. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon avis sur les tomes précédents La Sélection ici, L’Elite ici et L’Élue ici.

 

Résumé

35 PRÉTENDANTS. 1 PRINCESSE. LE DÉBUT D’UNE NOUVELLE SÉLECTION.

Vingt ans après la Sélection d’América Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illéa doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

À dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l’est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l’a même jamais effleurée. Quand elle consente finalement à ce que ses parents organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d’État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l’avenir d’Iléal…

 

Avis

« Tu es Eadlyn Schreave et personne – absolument personne – n’est aussi puissant que toi. »

Aujourd’hui, je vois retrouve pour une chronique deux en un. En effet, pour la dernière partie de la saga de la Sélection, j’ai préféré faire une seule chronique étant donné que j’ai enchainé les deux livres et aussi parce que j’ai la flemme d’en faire deux. Après avoir terminé L’Élue, je voulais attendre un peu avant de lire la suite de la saga, car je savais que ce serait très différent et je ne voulais surtout pas faire des comparaisons qui pourrait me décevoir. J’avais peur de lire ces derniers tomes car j’ai vu beaucoup d’avis négatifs, mais au final j’étais assez surprise durant ces deux lectures et j’ai les autant aimé que les tomes précédents.

Nous découvrons Eadlyn, jeune femme de 18 ans, qui se prépare tout doucement à régner, une grande première pour le royaume d’Illéa qui n’a toujours connu que des rois. C’est une personne très indépendante, sûre d’elle au point où elle se répète sans cesse qu’elle est la femme la plus puissante au monde. Elle n’a besoin de personne, encore moins d’un mari et qu’elle compte bien régner seule. Cependant, le pays va mal malgré que les castes soient détruites, et la colère commence à gronder. Afin de distraire le peuple en attendant de trouver une solution pour améliorer la situation, le Roi Maxon décide d’organiser une nouvelle Sélection pour sa fille Eadlyn et espère aussi que cela lui permettra de trouver l’amour comme ça été le cas pour lui. Elle n’aura d’autres choix que d’accepter, non sans ses conditions, pour la survie de son pays, et surtout pour ménager son père qui semble plus accablé que jamais. Cette Sélection lui réservera bien des surprises et pas que des bonnes malheureusement.

« Je ne sais pas si le destin existe. Mais il arrive parfois que la chose qu’on désire le plus au monde soit bien décidée à nous éviter. Et d’une certaine manière ça nous permet de découvrir qui on est. »

Je m’étais demandé ce qui pourrait bien se passer après la fin du troisième tome : L’Élue. Le fait d’avoir poursuivi l’histoire avec la fille d’America et de Maxon, et de refaire une sélection avec elle, n’est pas très original, mais tout est différent de la première partie de la saga et ça fonctionne étonnamment bien. Eadlyn est une héroïne assez égocentrique, hautaine et agaçante au premier abord, mais au fond elle n’est pas mauvaise, elle ne sait tout simplement pas comment se comporter autrement.
Depuis toute petite, elle a été éduquée pour pouvoir un jour endosser le rôle de reine. La responsabilité d’un royaume pèsera bientôt sur nos épaules avec tous ce qui incombent. De plus, en étant la princesse d’Illéa, héritière au trône, tous les regards sont tournés vers elle, ses gestes sont épiés et analysés. Tout cela doit être extrêmement stressant et difficile à gérer. Je n’ai eu aucune difficulté à la comprendre et puis on se rend vite compte que son attitude est en fait une carapace pour se protéger. Elle est en réalité sensible, attachante, et aimante surtout envers sa famille. Elle aime ses parents plus que tout au monde ainsi que ses frères. J’ai adoré la relation qu’elle entretient avec ses trois frères, surtout avec son jumeau. Ils sont tous très proches les uns des autres.

« Je te le dis, Eady, les guerres, les alliances et même les pays, ça va et ça vient. Mais ta vie t’appartient, singulière et sacrée, et tu dois choisir une personne qui te rappelle ça tous les jours. »

En ce qui concerne les autres personnages, on retrouve les anciens personnages qui ont fait vivre les trois premiers tomes de La Sélection, et je dois dire que ça m’a fait bizarre, j’avais l’impression de les redécouvrir, mais en même temps se ne sont plus des adolescents, ils se sont assagis. Ensuite, nous découvrons une hétérogénéité au niveau des sélectionnés. Leurs personnalités sont diverses et variés, il y’en a pour tous les goûts. Dans L’Héritière, j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver parmi tous ces jeunes hommes, mais ça s’est amélioré dans le dernier tome La Couronne, car ils étaient moins nombreux, gagnaient plus en profondeurs et c’était donc plus facile de plus ou moins s’attacher à eux.

Kiera Cass a su réinventer son thème principal de la Sélection car celle-ci est vraiment différente de celle d’América et Maxon. Premièrement, cette fois-ci l’histoire se passe du point de vue du « sélectionneur » si je peux le formuler ainsi, et en plus c’est une jeune femme avec des sélectionnés hommes. Du coup, je n’ai eu aucun mal à me replonger dans son univers et je n’ai pas du tout eu l’impression d’avoir un copié collé des tomes précédents. A travers cette Sélection, on a aussi l’impression que qu’Eadlyn vie une quête d’identité, en conséquence aussi des événements qui vont survenir tout au long de cette Sélection. Au fil des pages, on la voit évolué, mûrir et devenir une jeune femme prête à endosser son rôle en tant que reine d’Illéa.

« Tomber amoureuse peut vouloir dire courir tête baissée dans quelque chose qu’on attend depuis toujours. Ou plonger un orteil dans quelque chose qui vous a fait peur toute votre vie. »

La plume de l’auteure est toujours aussi fluide et légère. Elle m’a une nouvelle fois conquise,j’ai pris un énorme plaisir à lire ces deux derniers tomes. J’ai été emportée par l’intrigue car en plus de la Sélection, nous avons aussi un enjeux politique important qui se joue et qui est très présent dans tout au long de notre lecture. J’ai trouvé ça intéressant le développement sur les problèmes politiques qui apporte quelque chose en plus à l’intrigue : le mécontentement de la population, le lien entre le pouvoir et le peuple, la question de démocratie ou de monarchie. Ainsi les évènements s’enchainent, à la fois nombreux et rapides, avec des retournements de situation et des surprises qui m’ont laissé parfois abasourdit. Même les évènements prévisibles sont amenés de manières surprenantes. La plume de l’auteure rend le tout accessible et addictif avec un rythme de lecture qui ne décroit pas tout au long du récit. L’histoire est bien menée pour arriver au dénouement final dans La Couronne. D’ailleurs, j’ai autant aimé les deux tomes.

En conclusion, j’adore toujours autant cette dystopie. Kiera Cass a su rester fidèle à son univers incroyable avec des personnages attachants, tout en se réinventant pour nous proposer quelque chose de différent et tout aussi bien mené. Ces deux derniers tomes sont aussi bien que les précédents. J’ai adoré découvrir Eadlyn, la suivre dans sa Sélection et de redécouvrir les anciens personnages. C’est vraiment une saga à lire !

« Vous êtes toujours juste Eadlyn. Et vous êtes toujours la reine. Vous êtes tout pour tout le monde. Et infiniment plus pour moi. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s