Books

Chicago Requiem de Carine Foulon

img_1245Titre : Chicago Requiem, La Saga des Henderson
Auteur : Carine Foulon
Editeur : Auto-édition

 

 

Résumé

Chicago, années folles…
Sur la scène d’une ville en proie à la corruption, acteurs et gangsters se côtoient.
William, issu d’une famille riche et influente, les Henderson, possède un théâtre cerné de speakeasies et de maisons closes. Il aide son épouse, Susan, à reprendre sa carrière d’actrice malgré la corruption et la prohibition.
La sœur de William, Meredith, vient de passer cinq ans en prison. Résolue à se venger de son frère et de tous ceux qu’elle pense responsables de son incarcération, elle s’établit à Miami où elle rencontre un certain Al Capone.
Le vaudeville peut alors virer au drame, à la scène comme à la ville.

 

 

Avis

 « Vous voyez Chicago comme un théâtre ? Je vois cette ville comme un bouge infâme où on peut se recevoir une balle à tout moment. J’emploie des détectives, des hommes de main, des gardes du corps parfois, mais cette ville me fait peur. »

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur le roman Chicago Requiem, La saga des Henderson, de Carine Foulon. Je tiens à remercier l’auteure de m’avoir proposé de découvrir son œuvre. J’ai accepté de le lire car la quatrième de couverture m’intriguait beaucoup. De plus, j’ai de plus en plus envie de sortir de ma zone de confort, de changer de registre et de découvrir autre chose. C’est donc avec curiosité que j’ai commencé ma lecture. Malheureusement, ça ne l’a pas fait du tout. Je crois que ce livre n’était pas pour moi car je n’ai tout simplement pas aimé. Ça va être dur pour moi de faire cette chronique, mais je vais essayer d’expliquer le mieux possible ce que je n’ai pas aimé dans ce roman.

L’histoire se passe à Chicago, dans les années 1920, durant la période de la prohibition où le crime et la corruption est monnaie courante. La mafia italienne et la pègre locale règne sur la ville. La première partie du roman est consacrée à la description des personnages de l’histoire, la famille Henderson et du contexte historique. Nous faisons ainsi la connaissance d’une famille aussi riche, influente que complexe, dont les membres sont tous aussi différents les uns des autres. Même si chacun apporte quelque chose à l’histoire, avec des caractères et des personnalités différentes, l’intrigue tourne beaucoup autour de William et de sa sœur Meredith. C’est une histoire de famille qui mêle amours, mensonges, tromperies, trahisons, meurtres et vengeances !

Le contexte historique était un des points qui m’avait intrigué à la base, je voulais en apprendre plus sur cette période. Même si certains événements historique sont cités et expliqués en annexes, j’aurai aimé savoir davantage. Je n’ai pas réussi à me plonger dans l’univers et m’en faire une représentation mentale des quartiers, des rues, de l’ambiance de la ville en elle-même et de ses habitants. C’est vraiment dommage car j’aurai aimé découvrir le Chicago des années 20 de manière plus détaillée mais l’auteure a fait le choix de se concentrer sur le développement de ces personnages.

Ainsi nous suivons les membres de la famille Henderson et les événements terribles qui vont les secoués, leurs réactions et les conséquences. Pour ma part, je ne me suis attachée à aucuns des personnages. Je les ai trouvés exagérés à passer d’un sentiment à un autre. Le développement des personnages est tellement poussé que ça devient répétitif et cette fresque familiale m’a ennuyé et rappelé les séries du genre Dallas ou Les Feux de l’amour avec tous ces intrigues familiales. C’est le cas notamment de Meredith, j’ai trouvé son personnage caricatural dans le rôle de la méchante marraine de la mafia. Le début est assez compliquée à suivre, beaucoup de personnages entre en scène mais ce qui est assez déstabilisant c’est qu’ils ont tous un lien de parenté entre eux. Ainsi, j’ai mis du temps à me retrouver avec tous ces personnages et les retours dans le passé. Quelques fois j’ai dû revenir en arrière tant j’étais perdue.

L’intrigue principale n’étant pas centrée sur un aspect policier, je n’ai pas ressenti l’angoisse, la tension et encore moins de suspens au niveau des événements.
Pour ce qui est du style de l’auteure, il est fluide et permet une lecture rapide. J’ai beaucoup aimé ce point. Elle va à l’essentielle peut être un peu trop vite d’ailleurs. Le dénouement final est amené trop vite qu’on en perd l’attrait au suspens.

Malheureusement, je n’ai pas accroché comme je l’aurai souhaité à ce roman. Les avis sont tous très positifs, donc je ne doute pas qu’il puisse vous plaire à vous. Je me dis simplement que ce n’était peut-être pas une lecture pour moi. Je le recommande à ceux qui aime le genre historique et qui veulent s’immerger dans le Chicago des années folles, mais également aux lecteurs qui raffolent des drames familiales.

« Jusqu’où la monstruosité d’un seul être peut-elle plonger ses proches ? »

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s