Books

Eclaircir les ténèbres de Nicolas Bouchard

img_1141Titre : Eclaircir les Ténèbres
Auteur : Nicolas Bouchard
Editeur : Snag Fiction

 

Résumé

1640. Une Province a disparu. Il semble que l’enfer se soit abattu sur la paisible vallée d’Ouraos, territoire enchanté du Jura et berceau de la princesse Sophronia. Les étoiles ont pâli, une brume verdâtre se glisse partout. Les habitants, terrifiés, se cloîtrent chez eux. On y a vu Frigg, une ancienne déesse païenne accompagnée d’une armée de monstres…
Recrutés dans le Paris misérable et grouillant du XVIIe siècle par le cardinal de Richelieu, quatre hommes sont désignés pour lutter contre les puissances des ténèbres : fantassin, mousquetaire, artilleur et lansquenet. Mais le Cardinal leur adjoint un cinquième comparse en la personne du brillant philosophe et ancien mercenaire René Descartes.
Son objectif : soumettre la sorcellerie à la loi de la raison, et au final, éclaircir les ténèbres.
Un roman à la croisée des chemins, entre aventures, sorcellerie et roman historique.

 

Avis

« Descartes contemplait le spectacle, stupéfait. Il connaissait la guerre. Il avait assisté à de nombreux combats. Mais là, il se trouvait face à une bataille quasi mythologique : lapithes contre centaures, dieux de l’Olympe contre les titans … »

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur le roman Éclaircir les ténèbres de Nicolas Bouchard qui est sorti en début de mois. Je tiens d’abord à remercier sincèrement Snag Fiction de m’avoir gentiment envoyé ce roman et m’avoir ainsi permis de découvrir quelque chose de vraiment différent. En effet j’étais vraiment intrigué par la quatrième de couverture et il me donnait envie d’en savoir plus. Je ne parle même pas de la couverture qui plus je la regarde et plus je la trouve magnifique. Je me suis jetée sur la première page avec curiosité et même si j’étais un peu perplexe au début, que j’ai mis du temps à bien rentrer dans l’histoire, au final j’ai quand même passé un bon moment de lecture.

Ilse, Erik et Günther, frères et sœurs, et adorateurs du Diable, invoquent la déesse païenne Frigg, un esprit puissant, pour qu’elle puisse accomplirsa vengeance sur la vallée d’Ouraos. Dès lors, un voile verdâtre ainsi que des créatures maléfiques s’installent sur cette partie du pays, terrorisent ses habitants et quiconque essaye de le traverser n’en sort pas vivant. A travers cet action, la fratrie Von State a pour objectif de reprendre les terres d’Ouraos qui appartenaient aux comtes Von State-Wunterberg et de rétablir la gloire de leur famille.
Pour comprendre et éclaircir les étranges phénomènes qu’on lui a rapporté, le Cardinal Richelieu demande au lieutenant Hugues comte d’Ouraos de s’entourer de soldats choisis avec ses soins et qui ont tous des talents spécifiques et particuliers, avec en plus un dernier membre qui n’est autre que le philosophe Réné Descartes. Ils ont pour mission de se rendre dans la vallée d’Ouraos et de découvrir ce que peut bien être cette brume qui entoure la vallée et sauver les habitants.

« C’est fou comme la peur devient quelque chose de relatif lorsqu’on ne craint plus de perdre quoi que ce soit. »

Perplexe et un peu surprise au début de ma lecture, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. L’auteur prend le temps de distribuer ses cartes, de mettre en place l’intrigue principale. Ce roman est vraiment mystérieux à tout point de vue, et les réponses sont donnés aux comptes gouttes. C’est très intéressant à suivre car de cette façon on a vraiment l’impression de vivre et de comprendre les évènements en même temps que les personnages. Mais de ce fait, j’ai eu du mal à m’attacher plus ou moins aux personnages. C’est cas notamment Ilse et ses frères (la fratrie Von State), dont j’ai eu beaucoup de mal à comprendre leurs actions et surtout leurs motivations exactes, trouvant ces derniers beaucoup trop extrêmes.
Par contre, j’ai beaucoup aimé suivre notre groupe d’aventurier hétéroclite à travers leur quête. Des personnages très différents mais complémentaires. J’ai vraiment hâte d’en savoir plus sur eux dans les prochains tomes ainsi que sur les Von State, afin que tous ces personnages gagnent encore plus en profondeur.

Nicolas Bouchard a une plume très travaillée. L’histoire se déroule en 1940, lors de la Guerre de Dix Ans ou Guerre de la Franche-Comté et le style d’écriture de l’auteur s’adapte très bien à cette période. Cela a dû demander beaucoup de travail de recherches, et c’est très réussi car on ne croirait pas du tout lire un livre écrit en 2018. C’est aspect très historique du récit m’a vraiment interpellé, dérouté au tout début de ma lecture, j’ai trouvé même un peu lourd par moment, mais l’intrigue a pris le pas sur cela et je suis vite passée au-dessus pour au final passer une agréable lecture.

« Tous ceux qui conçoivent bonne opinion d’eux-mêmes pour quelque autre cause, telle qu’elle puisse être, n’ont pas une vraie générosité, mais seulement un orgueil qui est toujours fort vicieux … » Réné Descartes ; Des passions de l’âme

A travers une sorte de mythologie liée à la magie et la sorcellerie, Nicolas Bouchard prend le temps de planter le décor et la base de son récit en s’appuyant sur des personnages fort comme Descartes qui est plus qu’un philosophe finalement. L’auteur en profite même pour nous transmettre les réflexions du philosophe tiré de ses œuvres et sa vision de la vie.
On alterne ainsi les points de vue, entre le présent de nos protagonistes et les flash-back pour mieux les comprendre et appréhender les évènements et leurs actions. Si au départ, le récit paraît désorganisé, partir dans tous les sens, par la suite les choses se mettent lentement en place et on finit par comprendre que les éléments sont liés. À l’image de nos personnages qui vont éclaircir les ténèbres, l’histoire devient de plus en plus claire au fil des pages pour finalement nous être pleinement dévoilée.

Malgré un début de lecture assez déroutante, j’ai passé un très bon moment de lecture. A travers une période historique, Nicolas Bouchard a créé un univers complet et particulier. L’intrigue est très innovante, surprenante, très bien construite, et bien dosé entre le genre fantastique et historique. Je ne me suis pas ennuyée du tout entre les scènes d’actions, de combats, le côté mystique, mais également les moments plus légers et romantique. Un début de saga très intéressant et prometteur pour la suite.

« C’est comme si brusquement, tout devenait plus beau, plus harmonieux, comme si, elle qui se jugeait parfaitement heureuse, était devenue encore plus heureuse, dans une extase que jamais elle n’aurait pu imaginer connaître. Et toute cette beauté, toute ce bonheur qui faisait battre son cœur beaucoup trop vite, était concentré dans les yeux et le sourire du jeune homme. »

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s