Books

La Tour des Anges de Philip Pullman

img_0814Titre : La Tour des Anges
Auteur : Philip Pullman
Editeur : Gallimard Jeunesse

Vous devez absolument lire le premier tome avant de parcourir cet article. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon avis sur Le Royaume du Nord ici.

Résumé

Le jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, croit avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit la brèche qui lui permet de passer dans un monde parallèle. Là, à Cittàgazze, la ville au-delà de l’Aurore, il rencontre Lyra. Les deux enfants devront lutter contre les forces obscures du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse Tour des Anges…

 

Avis 

« Vous croyez que les choses doivent nécessairement être possible ? Non ! Il faut juste qu’elles soient vraies ! »

Aujourd’hui, je reviens vous parler de la suite d’une saga jeunesse très connue, à l’univers fantastique très riche : A la Croisée des Mondes. Il m’a fallu quelques mois, mais j’ai finalement repris cette trilogie et lu le tome 2 : La Tour des Anges. D’habitude, je ne suis pas très fan des tomes 2, mais cette fois-ci, j’ai encore plus apprécié ce deuxième tome par rapport au précédent.

Dès le début de ce roman, on découvre un nouveau personnage principal, Will qui est très attachant. Deuxième surprise, nous ne sommes plus totalement dans le même univers puisque notre nouvel héros évolue dans notre monde, plus futuriste par rapport au monde de Lyra. On est toujours en Angleterre mais dans un monde parallèle à celui de Lyra où toutes les particularités de son univers est absent ici, pas de dæmons, de magie ou de sorcières.
Nous suivons donc Will, un courageux jeune garçon de 12 ans, qui est prêt à tout pour protéger sa mère qui a l’air d’être schizophrène. En effet, celle-ci vit un peu trop dans son monde où des individus veulent lui faire du mal, depuis que le père de Will, John Parry ancien marines, a disparu lors d’une expédition dans le Nord alors qu’il n’était qu’un bébé. Quand des hommes mystérieux viennent les harceler de questions sur son père, Will prend la décision de partir à sa recherche après avoir mis sa mère en lieux sûr. En essayant de leur échapper il croit avoir tué un de ces hommes par accident. Dans sa fuite, il trouve par hasard une brèche qui l’emmène vers un autre monde en le franchissant. Le jeune garçon fait très vite la connaissance de Lyra et son dæmon Pantalaimon qui se trouvent également dans ce monde particulier après avoir franchi le pont créé par Lord Asriel à la fin du tome Les Royaumes du Nord. Ils vont être liés tous les deux et une amitié très forte va s’installer entre eux.

J’aime beaucoup le personnage de Will qui m’a épaté par sa maturité et ses actions tout au long du roman. Il est si adulte malgré son jeune âge, mais en même temps très fragile du fait qu’il ait dû grandir trop vite pour prendre soin de sa mère. Avec Lyra, ils forment un bon équilibre, ils sont complémentaires dans leurs caractères et surtout je trouve que Will a une très bonne influence sur elle. En effet, dans ce tome on ressent très bien l’évolution positive de Lyra et elle-même sent le changement chez elle. Elle est plus mature et plus réfléchie. Elle reste une enfant, donc commet des erreurs, mais contrairement au premier tome ou elle était plus arrogante et moins encline à reconnaitre ses torts, je trouve qu’elle décide très rapidement de se repentir. Elle appréhende ses erreurs, les comprends et fait tout pour les corriger. Elle est toujours aussi impulsive et parfois très changeante, mais j’ai pris plaisir à la voir évoluer. Du coup, la dynamique de ce duo est très intéressante, agréable à découvrir et donne une autre allure à l’histoire. Très vite on comprend, que tout comme Lyra, Will avoir un rôle déterminant dans cette histoire pour mon plus grand plaisir !

« Je suis incapable de voir l’avenir, mais je vois clair dans le présent. Et si les balles de mon fusil sont d’une quelconque utilité, je me range à vos côtés dans cette guerre. »

J’ai eu plaisir à retrouver les autres personnages qui ont marqués Les Royaume du Nord comme Madame Coulter, Serafina Pekkala ou encore Lee Scoresby présent également dans ce tome. Le fait qu’ils évoluent sans Lyra donne tout de suite une toute autre dynamique à l’intrigue qui prend une dimension plus soutenue, profonde, et palpitante dont on comprend que les enjeux vont bien au-delà de Lyra. Les nouveaux personnages aussi jouent un rôle dans ces impressions. Ils sont bien travaillés certains plus attachants que d’autres et apportent autant de mystères que de révélations à l’intrigue. Ils apportent des éléments complètement nouveaux à l’intrigue, des possibilités qu’on n’imaginait pas dans le premier tome. Ces éléments s’imbriquent petit à petit entre eux et forment un récit complexe et tellement original.

Dès les premières pages, j’ai tout de suite su que j’allais adorer cette suite. Alors oui, Lyra n’intervient pas tout de suite, on découvre un nouveau personnage, Will, dans un autre univers mais ça ne m’a nullement déragé, car au contraire j’ai trouvé que cela apporte plus de péripétie et de mystère. Je me suis plongée avec plaisir dans cet univers fantastique qu’a créé Philip Pullman. Il est toujours aussi riche en détails. Il mêle avec aisance, intelligence des éléments scientifiques et fantastiques pour bâtir un univers unique. On prend notamment plaisir à découvrir l’existence d’une multitude d’autres mondes plus complexe et très sombre.
Cette suite, plus sombre aux enjeux plus importants, est composée de gros rebondissements avec beaucoup plus d’aventures, de nouveaux mystères, des rencontres et des dangers qui se rapprochent. On a aussi des débuts de réponses à pas mal de questions notamment sur l’un des principaux thèmes déjà abordée dans Les Royaumes du Nord, c’est-à-dire l’opposition des théories scientifiques aux dogmes religieux avec un remodelage de la genèse et du péché originel. Mais ces révélations soulèvent également de nombreuses interrogations qui se dénoueront dans le tome 3 : Le Miroir d’Ambre.

Je suis toujours aussi séduite par le style d’écriture de l’auteur. Philip Pullman m’a fait passer par une palette d’émotions rien qu’en jonglant parfaitement avec de simples mots. Il est totalement impossible de ne pas succomber au charme de sa plume vive et détaillée qui met en valeur un récit rempli de trouvailles originales et passionnantes. Ses descriptions sont tellement réalistes, avec des paysages tellement fabuleux qu’on s’y croirait nous aussi à Cittàgazze et traversant les mondes d’un bout à l’autre. Je tournais les pages sans pouvoir m’arrêter avec l’envie irrépressible de connaître la suite. L’auteur à l’imagination foisonnante avait de quoi nous garder en haleine jusqu’au bout pour comprendre les tenants et aboutissants de son récit.

Les Royaumes du Nord, était déjà incroyable, j’avais énormément aimé, mais j’ai encore plus aimé et dévoré La Tour des Anges. Cette trilogie est un must-have de la littérature jeunesse montrant l’immense talent de Philip Pullman. Un roman d’aventure fantastique dans un univers unique avec des personnages attachants et redoutables. Cela promet d’être une grande épopée, audacieux et enchanteur pour le final dans Le Miroir d’Ambre. Je le recommande fortement !

« Il sentait qu’il était arrivé tout au bout de quelque chose, et s’il avait atteint également le bout de sa vie, il était bien décidé à se battre, et à se battre encore, jusqu’à ce qu’il s’effondre. »

 

Publicités

Un commentaire sur “La Tour des Anges de Philip Pullman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s