Books

Shades Of Magic de V. E. Schwab

29243850_10215899364061242_8269330083810902016_oTitre : Shades Of Magic
Auteur : V. E. Schwab
Editeur : Lumen

 

Résumé

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

 

Avis

« La magie, elle aussi, passait d’un monde à l’autre. Mais le problème, avec la magie, c’est qu’elle s’attaque à la fois aux esprits forts, trop ambitieux, et aux plus faibles, ceux qui manquent de volonté. L’un de ces mondes a fini par perdre toute maîtrise, toute mesure. Ses habitants se sont nourris de magie et vice versa, jusqu’à ce qu’elle dévore leur corps, leur esprit et leur âme. »

Aujourd’hui, je vous retrouve avec une chronique consacrée à Shades of Magic de V. E. Schwab. J’avais très envie de découvrir ce livre fantasy depuis presque sa sortie mais je résistais pour ne pas finir frustrée à devoir attendre le tome 2. Mais à l’annonce de la sortie de Shades of Shadow, j’ai craqué et aussitôt acheté aussitôt lu. J’ai littéralement dévoré ce roman super addictif à l’univers très complexe.

Shades of Magic nous plonge dans un univers avec quatre mondes parallèles qui ont un point commun entre eux : la ville de Londres. Autrefois, ces différents mondes étaient ouverts à tous, reliés par la magie. Jusqu’au jour où celle-ci devint trop puissante, et incontrôlable dans un des quatre mondes dit « Londres noir », au point de tout dévaster sur son chemin. Lors de ce fléau, les autres mondes ont pris des décisions drastiques, ils ont fermé leurs portes autres afin d’éviter la propagation. Désormais, les différents mondes le Londres gris (le nôtre sans magie désormais), le Londres rouge (qui ne fait que prospérer) et le Londres blanc (avide de pouvoir) sont isolés les uns des autres pour éviter le même sort que le « Londres noir ».
Seuls quelques êtres sont capables et autorisés de passer d’un monde à l’autre, cela grâce à une forme de magie rare : la magie du sang dite Antari. Les magiciens du sang servent d’ambassadeurs (en quelque sorte) en voyageant d’un monde à l’autre pour passer des messages et garder un minimum de contact entre les différentes capitales royale.

C’est dans cet univers, que nous suivons le magicien de sang Kell, du Londres rouge, et adopté par la famille royale. Malgré une vie agréable et bien qu’il soit strictement interdit de faire passer des objets d’un Londres à l’autre, Kell se rebelle et marchande bien souvent des objets entre les différents Londres. Il collectionne ainsi pleins d’objets qui viennent des différents Londres.
Lors d’un de ses voyages entre un autre Londres et par un malheureux concours de circonstances, il va transporter un objet précieux et bien dangereux. Il rencontre alors Lila, une jeune femme du Londres gris, qui lui vole la pierre sans savoir que sa vie va prendre une toute autre tournure. Les évènements vont les amener à devoir s’associer.

« On vole tous pour obtenir quelque chose. Parfois, c’est pour de l’argent, mais parfois, c’est une affaire de… maîtrise de sa destinée. Violer les règles procure un sentiment de puissance. L’intérêt, c’est de défier l’autorité. Certains volent pour rester en vie, d’autres pour se sentir en vie, voilà ce que je crois. »

Lila est un personnage fort avec un caractère bien trempé, qui volent aux riches pour vivre et s’assurer d’un meilleur avenir. Je l’ai adoré, elle est juste Bad Ass ! Une jeune femme indépendante, très intuitive, intelligente, mais aussi très téméraire par moments. Néanmoins, le personnage à l’air plus complexe et on sent qu’elle n’a pas fini de nous surprendre.
Kell est attachant, complexe et charismatique. C’est un personnage mystérieux avec un petit côté ténébreux. Il dégage aussi une certaine vulnérabilité qui est touchante. J’ai adoré son attachement à Rhy, son frère, leur complicité.
On a tout une panoplie d’autres personnages qui sont aussi très intéressants. Certains sont plus touchant, d’autres encore plus complexe ou plus cruels.

La particularité de ce roman, c’est son univers tellement riche et éblouissant de magie, d’aventures avec des dangers et tout ça le rend très addictif. L’auteure a su créer un univers unique et incroyable autour de la magie. Tout est mise en place de manière judicieuse et super bien développée. La magie est omniprésente tout au long de l’histoire, comme un personnage à part entière. J’ai trouvé que l’utilisation qu’en fait l’auteure est super intéressante.
De plus, l’inventivité des différents Londres est juste super originale. Chaque Londres a une identité, une atmosphère particulière qui est propre et des lois différentes. J’ai adoré cet univers totalement fantastique très complexe, remplie de mystère, qui peut facilement basculer d’un bord à une autre de manière inattendue. Tout au long de notre lecture, V. E. Schwab joue avec nos émotions. J’ai été impatiente, énormément intriguée, je me posais mille et une questions et surtout j’avais peur pour nos personnages. A chaque page je me demandais ce qu’il nous réservait pour la suite.

« Je préfère partir à l’aventure, quitte à en mourir. Tout plutôt que de vivre immobile. »

V. E. Schwab a une écriture simple, fluide et très addictive. Je tournais les pages sans se rendre compte, tellement j’avais du mal à m’arrêter de lire. Les descriptions ne sont pas lourdes du tout, et nous permettent de mieux imaginer l’atmosphère et l’ambiance de ces différents mondes, comme les couleurs ou les odeurs. De plus, le découpage des chapitres permet de suivre plusieurs points de vue dans le roman, sans s’y perdre.

Cependant, il y’a un petit hic qui fait que ce premier tome ne sera malheureusement pas un coup de cœur. En effet, la première partie du roman l’auteure pose les fondations de son univers et de l’intrigue principale tout en faisant monter la tension. On se pose pleins de questions, on se demande ce qu’il va se passer et puis d’un coup tout s’accélère. Les évènements s’enchainent trop rapidement, les révélations sont amenées un peu trop vite, et les explications ne sont pas assez développés à mon goût. De plus, je ne m’attendais pas du tout à cette fin rapide. Au fil des pages, la pression montait, il y’avait tellement de questions, de mystères que je m’attendais à quelque chose d’extraordinaire. Au final, j’ai encore des questions sans réponses et il reste des mystères non résolus, mais je pense que c’est une façon pour l’auteure de pouvoir commencer le deuxième tome… On verra bien !

« La seule vie qui vaut la peine d’être vécue, c’est une vie qu’on a peur de perdre. »

Pour conclure, Shades of Magic, c’est un univers original sur la magie, immersif et addictif. J’ai adoré me plonger dans ces différents mondes, tant l’univers est surprenant et très bien construit. J’ai carrément voyagé avec notre duo de choc, Kell et Lila et suivre leur aventure palpitante. J’ai super hâte de les retrouver dans le deuxième tome Shades of Shadows !

« L’amour n’a jamais empêché personne de mourir de faim ou de froid, Kell, ni de se faire poignarder pour trois sous. L’amour ne t’achète rien, alors remercie Dieu pour ce que tu possèdes et pour les gens qui t’entourent, parce qu’il te manque peut-être des choses, mais tu n’as besoin de rien. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s