Books

Emmy & Oliver de Robin Benway

22ACA2F1-1F02-44AA-9812-DE69D6D7E015

Titre : Emmy & Oliver
Auteur : Robin Benway
Editeur : Nathan

 

Résumé :

Emmy et Oliver sont inséparable depuis leur naissance, jusqu’au jour où Oliver est enlevé par son propre père. Emmy ne cesse de penser à lui. Dix ans plus tard, Oliver est de retour. Cependant, après une absence si longue, Emmy craint qu’il ait oublié leur amitié. Elle tente alors de retrouver sa place dans le cœur d’Oliver.

 

Avis :

« Sa disparition avait créé un gouffre impossible à refermer, et je ne savais pas si j’étais prête à ce qu’une nouvelle faille s’ouvre sous mes pieds. Si terribles qu’aient été les dix dernières années, je m’y étais habituée. Je n’étais pas sûre d’avoir la force d’échanger contre un bataillon de problèmes et de soucis tout neufs. »

J’ai vu ce livre par hasard à la bibliothèque, et j’ai tout de suite été attirée par la couverture estivale et le thème abordé dans le résumé. C’est avec curiosité que je me suis plongée dans ce roman, sans attente particulière, si ce n’est de passer un bon moment de lecture. Je dois dire que je n’ai pas été déçue, je suis contente d’avoir découvert ce livre que j’ai vraiment apprécié. Dès les premiers chapitres j’étais complètement prise dans l’intrigue, je me suis attachée aux personnages, à leur relation, à leur complicité.

Emmy et Oliver se connaissent depuis leur naissance et sont inséparables. Mais Oliver se fait enlever par son père à l’âge de sept ans. C’est le choc pour toute la ville et plus particulièrement pour les plus proches d’Oliver. Dix ans plus tard, il est retrouvé à New York. De retour chez lui, il découvre que sa mère s’est remariée et a eu des jumelles. Il retrouve également Emmy, sa voisine qui ne l’a jamais oublié.

En lisant cela, on pourrait croire que le thème principal de ce roman young adulte serait le kidnapping avec une enquête pour retrouver le père d’Oliver. Mais bien que l’enlèvement soit souvent évoqué cela reste sous-jacent, l’histoire se concentre plus sur le présent c’est-à-dire l’acclimatation de ce retour pour Oliver et son entourage. On s’attarde également sur ce que l’enlèvement à causer chez ses proches notamment au niveau de leurs comportements. De plus, en choisissant Emmy comme narrateur, l’auteure s’est concentrée sur l’amitié, la relation particulière entre Oliver et Emmy et la dimension familiale super protectrice qui gravite autour de ces adolescents.

« Vous faites pareil que Maureen quand Oliver est rentré et qu’elle s’attendait à retrouver le petit garçon de sept ans qu’il était en partant. Vous vous êtes toujours comportés comme si je n’avais pas grandi ! Et ce n’est pas juste ! »

Emmy est jeune femme pleine de vie, drôle et généreuse. Le kidnapping d’Oliver l’a beaucoup affectée ainsi que ses parents qui sont devenus craintifs et super protectrice vis-à-vis de leur fille au point où elle doit mentir pour faire certaines choses et avoir un peu de liberté. Sa relation avec Oliver est assez particulière, ils étaient meilleurs amis, inséparable même avant l’enlèvement d’Oliver. Il est désormais de retour, mais tout à changer, ils ont grandi et malgré leurs efforts, ils ne peuvent pas reprendre leur amitié là où ils l’avaient laissé, comme si rien de s’était passé.
Oliver est jeune homme assez réservé, adorable, qui se sent coupable pour le chamboulement que vit ses proches avec son retour. N’ayant pas vécu l’enlèvement de la même façon que sa famille, il a du mal à s’ouvrir et exprimer ce qu’il ressent. Malgré tous ces bouleversements, il essai d’avancer et de retrouver une place auprès de sa famille et de ses amis. Sa relation avec Emmy est vraiment touchante. Ils se redécouvre en tant qu’amis mais en tant que personne à part entière et très beau à lire.
Drew et Caro sont des personnages drôles et attachants. Ils sont très proches d’Emmy, leur amitié est forte. Je me suis vraiment attachée à cette petite bande, leur dynamique ensemble et leur complicité.

« C’est comme ça que j’ai découvert ce qu’était la vraie frustration, la douleur déchirante qu’on éprouve quand ce qui compte le plus pour nous soulève à peine une vaguelette dans la vie des autres. »

Le gros point positif de ce roman est l’amitié, l’humour tout ça saupoudré d’un peu de drame lié aux conséquences de l’enlèvement. C’est une tendre histoire sans prise de tête qui rappelle un peu l’été et ça fait du bien. Robin Benway a pris un gros risque en traitant ce récit sur le kidnapping avec légèreté. En effet, elle privilégie plus le côté humain avec l’acceptation de soi, les retrouvailles et les changements, plutôt que d’en faire un roman dramatique centré sur le thriller. Le thème principal de l’enlèvement n’est pas non plus survolé, puisqu’elle pèse sur les relations entre nos protagonistes. De plus, il y’a des faits et des évènements qui nous rappelle le contexte du livre si particulier et agît comme une piqure de rappel durant notre lecture. Certain pourrait reprocher à l’auteure d’avoir écrit son histoire sous cet angle, mais cela ne m’a pas dérangé. Au contraire, je trouve que ça change des autres romans qui traitent sur le même sujet et Robin Benway a réussi à créer un bon équilibre dans tous ce qu’elle expose dans son récit. C’est abordé d’une manière juste et réaliste avec une plume légère, percutante et presque addictive.

Je suis contente d’avoir cédé à mon envie quand je l’ai vu à la bibliothèque, c’est une histoire pleine de justesse et de réalisme que je vous recommande vivement.

« Rentrer à la maison me fait l’effet d’être kidnappé une deuxième fois. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s