Books

Les Royaumes du Nord de Philip Pullman

00544313-photo-les-royaumes-du-nord

Titre : Les Royaumes du Nord
Auteur : Philip Pullman
Edition : Gallimard Jeunesse

Résumé :

Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée du prestigieux Jordan College, est-elle l’objet de tant d’attentions ? De quelle mystérieuse mission est-elle investie ? Lorsque son meilleur ami, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces…Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui révélera ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

Avis :

« Un être humain sans dæmon, c’était comme une personne sans visage, ou avec la cage thoraciqueouverte et le cœur arraché : une chose contre nature, aussi étrange qu’éffrayante, qui appartenait au monde des cauchemars, et non à la réalité des sens. »

 J’ai honte de le dire, mais je n’ai jamais pris le temps de lire cette saga. En effet, j’avais vu l’adaptation cinématographique à sa sortie et je l’avais appréciée mais sans plus. Du coup, j’avais des réticences à lire les livres que je pensais enfantins et basiques. C’est en voyant l’annonce de la campagne de recrutement de nouveaux chroniqueurs chez : « On lit plus fort » de Gallimard Jeunesse que j’ai décidé de tenter ma chance et par la même occasion c’est une bonne excuse pour lire le premier tome de cette trilogie. De plus, c’est un bon prétexte de découvrir l’univers de Philip Pullman avant la sortie de sa nouvelle saga.

Je viens juste de le terminer et j’ai juste envie de dire : « Mais pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt ! ». L’histoire est incroyablement bien imaginée. Dès les premières pages j’ai été happée dans une intrigue captivante et j’ai eu du mal à lâcher le livre avant d’arriver à la fin. Ce roman m’a rappelée pourquoi je suis fascinée par le genre fantastique.

Le Royaume du Nord dépeint un univers assez proche de notre XXème siècle avec des dirigeables tels que des zeppelins et où les moteurs n’avaient pas encore totalement envahi les rues. L’intrigue se passe dans un monde parallèle au notre, tiraillé entre les découvertes scientifiques et les croyances religieuses, le tout complété par un univers fantastique avec des dæmons, des sorcières et des ours en armures qui communiquent comme des humains.

C’est dans cet environnement, qu’on suit notre héroïne de onze ans Lyra Belacqua, qui vit un peu livrée à elle-même dans la prestigieuse Jordan College à Oxford. Après la disparition de ses parents, elle est placée là par son oncle Lord Asriel qu’elle voit très peu. Son quotidien se résume à grimper sur les toits, fouiner dans les souterraines de Jordan College, jouer des tours aux Erudits et se battre dans les rues avec les autres enfants. Lyra est dotée d’un caractère bien trempé, presque volcanique, elle est autoritaire, têtue ce qui peut parfois lui jouer des tours, vantarde et très curieuse. Elle a aussi la fâcheuse manie de mentir. Notre héroïne vivait une vie normale jusqu’au jour où elle assiste clandestinement à une réunion extraordinaire à propos d’une sorte particule élémentaire dite la Poussière, une découverte qui agite les milieux scientifiques et religieux. Cette particule lumineuse invisible à l’œil nu, se dépose sur les adultes et mystérieusement les enfants, qui n’ont pas encore atteint la puberté, semblent échapper à ce phénomène. Quand le pays est secoué par des disparitions d’enfants, on se demande s’il existe un lien entre cette Poussière et ces disparitions. Lorsque plus tard son meilleur ami Roger est enlevé à son tour par les Enfourneurs, Lyra est embarquée dans une périlleuse aventure qui la dépasse et la mènera aux confins du Nord avec des gitans, à la rencontre des Ours en armure, des dangereux Tartares et des sorcières.

« La jeune Lyra connaissait bien les Érudits : ces hommes l’avaient entourée toute sa vie, ils avaient fait son éducation, ils l’avaient punie ou consolée. Ils étaient sa seule famille. Peut-être même aurait-elle pu les considérer comme sa véritable famille si elle avait su ce qu’était une famille. »

Je me suis plongée avec plaisir dans cet univers fantastique qu’a créé Philip Pullman. En effet, l’auteur a réussi à créer un univers riche en détails. Il a su mêlé avec intelligence des éléments scientifiques et fantastiques pour bâtir un monde unique. Dans ce monde, chaque humain possède un dæmon. C’est comme un animal qui est intimement liés à son humain comme un ange gardien, il représente en quelque sorte la partie visible de l’âme de son humain. Chaque dæmon peuvent changer de forme d’animal à volonté jusqu’à la puberté, où il adopte alors une forme définitive qui se rapproche souvent du caractère de l’humain auquel il est lié. J’ai beaucoup aimé ce concept, je me suis même prise à imaginer quel aurait été mon dæmon et j’ai pensé à un oiseau ou un chat.

Je me suis vite attachée à Lyra, car malgré son caractère parfois agaçant sous certains aspects, c’est une petite fille intelligente, loyale, très rusée, dégourdie, souvent téméraire bravant sa peur pour sauver les personnes qu’elle aime. Le lien qu’elle a avec son dæmon m’a beaucoup touchée, j’étais limite jalouse de ce lien tellement c’est profond. Pendant sa quête, elle rencontrera des personnes aussi authentiques qu’attachants qui auront un rôle auprès d’elle et l’aideront dans sa mission. Un de ces personnages que j’ai appréciés est bien sûr Iorek Burnyson, un ours en armure banni par ses congénères. Rapidement, il va avoir un rôle de protecteur après de Lyra. J’aime bien la relation de confiance et d’entraide qui s’est tissée entre eux.

Le roman est divisé en trois parties ce qui permet de rester ancré dans l’histoire sans en perdre le fil. Chaque partie est composée de gros rebondissements, de révélations : de quoi nous garder en haleine jusqu’au bout pour comprendre les tenants et aboutissants. Le début du roman peut paraître un peu compliqué, car il nous abonde de détails scientifiques, mais cela ne dure pas et très vite on se fait happer par ce monde si merveilleux. L’auteur a une imagination foisonnante qui nous offre une expérience de lecture unique. Tout au long de ma lecture j’avais l’impression moi aussi de faire partie du voyage.
J’ai été séduite par le style d’écriture de l’auteur. Philip Pullman m’a fait passer par une palette d’émotions rien qu’en jonglant parfaitement avec de simples mots. Il est totalement impossible de ne pas succomber au charme de sa plume vive et détaillée qui met en valeur un récit rempli de trouvailles originales et passionnantes. Ses descriptions sont tellement réalistes, avec des paysages tellement fabuleux qu’on s’y croirait nous aussi aux Royaumes du Nord. J’ai particulièrement apprécié la diversité des thèmes abordés, et notamment la façon dont l’auteur oppose les théories scientifiques aux dogmes religieux avec un remodelage à sa manière de la genèse et du péché originel.

Les Royaumes du Nord, est le premier tome d’une trilogie incontournable, un chef-d’œuvre de la littérature jeunesse montrant l’immense talent de Philip Pullman. Un roman d’aventure fantastique dans un univers unique avec des personnages attachants et redoutables. Cela promet d’être une grande épopée, audacieux et enchanteur. Je le recommande fortement !

« La lune s’était couchée entre-temps, et le ciel, au sud, était d’un noir absolu, malgré les milliards d’étoiles qui le parsemaient, tels des diamants sur un drap de velours. Mais leur éclat ne pouvait rivaliser avec l’Aurore. Jamais Lyra ne l’avait vue aussi brillante, aussi dramatiquement belle ; à chaque saccade, chaque tremblement, de nouveaux miracles flamboyants dansaient dans le ciel. Derrière ce voile de lumière qui ne cessait de changer, cet autre monde, cette cité baignée de soleil apparaissait, nette et réelle. »

 

Publicités

2 commentaires sur “Les Royaumes du Nord de Philip Pullman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s